•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Métaux BlackRock : le processus va de l’avant avec 60 jours pour les offres

Un plan 3D de l'usine de Métaux BlackRock

L'usine de Métaux BlackRock serait construite à Saguenay.

Photo : Courtoisie / Métaux BlackRock

Radio-Canada

Le processus de mise en vente de Métaux BlackRock peut débuter. La Cour supérieure a donné le feu vert vendredi soir à un appel d'offres d'achat pour l'entreprise.

Une offre initiale de 95 millions de dollars d'Investissement Québec et du groupe américain Orion sert de mise de départ pour tous les autres acquéreurs intéressés. Ces derniers ont 60 jours pour se manifester plutôt que 30, a tranché la juge Marie-Anne Paquette.

D'autres actionnaires qui remettent en question la pertinence même du processus n'ont donc pas réussi à l'interrompre, mais ils pourront y participer. Ils espèrent ainsi avoir l'occasion de défendre leurs intérêts et de mieux comprendre les circonstances qui ont poussé Métaux BlackRock à solliciter la protection des tribunaux le 23 décembre dernier.

Grâce à leur participation au processus, les intérêts des actionnaires pourront être défendus, notamment alors que ceux-ci tentent toujours de mieux comprendre les circonstances ayant poussé Métaux BlackRock à solliciter la protection des tribunaux en vertu de la Loi sur les arrangements avec les créanciers le 23 décembre dernier, alors qu’en réalité, l’entreprise s’apprêtait à débuter les travaux de construction de la mine de Chibougamau au printemps 2022, a fait savoir l'ancien président-directeur général de Métaux BlackRock, Jean Rainville, par courriel samedi.

Le projet possède déjà toutes les autorisations environnementales pour aller de l'avant.

Avec des informations de Gilles Munger

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !