•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Unifor demande le report de restrictions pour les camions au port de Vancouver

Des conteneurs au port de Vancouver.

L'interdiction des semi-remorques âgés de plus de 10 ans doit entrer en vigueur le 1er février.

Photo : Radio-Canada / Ben Nelms

La Presse canadienne

Le plus grand syndicat du secteur privé au Canada, Unifor, demande au gouvernement fédéral de reporter un plan portuaire qui imposerait des restrictions environnementales plus strictes aux camions porte-conteneurs dans le port de Vancouver.

Dans le contexte où la chaîne d'approvisionnement mondiale est en difficulté, Unifor affirme que l'interdiction des semi-remorques de plus de 10 ans, prévue de longue date par le port de Vancouver, devrait être reportée au-delà de la date prévue du 1er février.

Le président d'Unifor, Jerry Dias, estime que ce plan devrait être suspendu pendant deux années supplémentaires et que si le ministre des Transports, Omar Alghabra, n'intervient pas, ce sera l'impasse dans le plus grand port du pays.

Le port de Vancouver a d'abord reporté en 2016 la phase de son régime environnemental qui exigerait que les camions porte-conteneurs dont les moteurs et les systèmes d'échappement remontent à plus de 10 ans soient modernisés ou mis à niveau.

Unifor, qui représente environ 280 chauffeurs, affirme que la demande d'exemption temporaire s'accompagne de frais élevés pour les camionneurs et que les consultations devraient reprendre afin d'éviter de lourdes pertes sur les gros porteurs et sur la capacité du port.

Le port et le bureau du ministre des Transports n'ont pas répondu immédiatement aux demandes de commentaires.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !