•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : la Banque mondiale octroie un prêt de 90 millions $ à l’Iran

Une femme avec un masque à oxygène assise dans un lit d'hôpital.

Avec la détection récente du variant Omicron dans le pays, les autorités iraniennes redoutent de plus en plus une nouvelle vague de cas graves.

Photo : AP / Vahid Salemi

Agence France-Presse

La Banque mondiale a approuvé l'octroi d'un prêt de 90 millions de dollars en faveur de l'Iran pour l'aider à endiguer la pandémie de COVID-19, a indiqué vendredi une porte-parole de l'institution.

Le Conseil d'administration de la Banque mondiale a approuvé un financement COVID-19 supplémentaire de 90 millions de dollars pour l'Iran le 21 décembre 2021, a précisé cette porte-parole, confirmant des informations de presse.

Elle a ajouté que ces fonds ne seront pas injectés au budget du gouvernement iranien, mais utilisés uniquement pour l'achat d'équipements médicaux essentiels et vitaux afin de renforcer la réponse de l'Iran à la pandémie.

La distribution et l'installation des équipements auront lieu dans des établissements de santé agréés par la Banque mondiale et feront l'objet d'un suivi et d'une vérification indépendants, a détaillé la porte-parole.

L'OMS à la gestion

Le décaissement des fonds sera aussi géré par l'Organisation mondiale de la santé (OMS), qui rend compte à la Banque mondiale de tous les détails relatifs à la mise en œuvre de ces opérations, a-t-elle ajouté.

La Banque mondiale rappelle qu'une aide initiale exceptionnelle de 50 millions de dollars avait été approuvée en mai 2020 pour faire face à la crise sanitaire.

L'Iran a été l'épicentre des infections à la COVID-19 dans la région.

Vague de cas graves anticipée

Avec la détection récente du variant Omicron dans le pays, les autorités redoutent de plus en plus une nouvelle vague de cas graves.

La pandémie a infecté plus de 6,2 millions de personnes et fait plus de 131 800 morts en Iran, selon les données de l'Université Johns Hopkins, qui fait aussi état de 55 174 cas et 1278 morts en 28 jours.

Le soutien de la Banque mondiale à la réponse de l'Iran au COVID-19 contribuera à atténuer la crise humanitaire actuelle dans le pays ainsi qu'à limiter la propagation de la maladie au-delà de ses frontières, a insisté la porte-parole de l'institution financière.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !