•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Nouvelle-Écosse demande l’aide de la Croix-Rouge pour accélérer la vaccination

L'enfant regarde au loin pendant qu'on lui injecte le vaccin dans le bras.

Jack Woodhead a été le premier enfant à recevoir une dose du vaccin contre la Covid-19 en Nouvelle-Écosse.

Photo : Radio-Canada

Le premier ministre de la Nouvelle-Écosse, Tim Houston, demande que la Croix-Rouge déploie du personnel dans une clinique de vaccination contre la COVID-19 alors que le système de santé de la province est sous pression.

Tim Houston dit négocier avec le gouvernement fédéral pour l'intervention rapide du personnel sur le terrain.

L'aide arrivera très bientôt, d'après ce que j'en sais, a-t-il déclaré, jeudi, dans l'émission Power and Politics, sur la chaîne CBC.

Environ 20 à 25 personnes travailleront dans une clinique de vaccination, donc elles seront en première ligne pour administrer les troisièmes doses de vaccin, a précisé M. Houston.

Le ministère fédéral de la Sécurité publique a confirmé avoir reçu une demande officielle de la Nouvelle-Écosse pour l'aider à réagir à la dernière augmentation du nombre de cas de COVID-19. Un porte-parole a précisé que des discussions sont en cours entre des représentants locaux, provinciaux et fédéraux.

Selon le ministère, si l'aide est accordée, le gouvernement fédéral financera la Croix-Rouge afin qu'elle appuie la gestion des éclosions et du dépistage dans la province.

« Je dois reconnaître que chaque fois que nous avons demandé au gouvernement fédéral de nous aider, surtout concernant la COVID-19, il a répondu présent et nous apprécions cela. »

— Une citation de  Tim Houston, premier ministre de la Nouvelle-Écosse

Alors que la Nouvelle-Écosse enregistrait un nouveau décès de la COVID-19, vendredi, le ministère provincial de la Santé a déclaré étudier toutes les options afin de vacciner plus de gens, plus rapidement, partout dans la province.

La vague Omicron représente des défis et une pression sur le système de santé. Nous pouvons réorganiser le personnel et nous réfléchissons à d'autres manières de gérer les cliniques, mais nous sommes conscients que nous avons besoin d'un plus grand soutien, a expliqué une porte-parole du ministère dans un courriel à Radio-Canada.

« Nous apprécions la volonté du gouvernement fédéral et de la Croix-Rouge de voir quelle aide ils pourraient apporter à la Nouvelle-Écosse. »

— Une citation de  Ministère de la Santé de la Nouvelle-Écosse

En juin dernier, la Croix-Rouge avait contribué à l'administration du vaccin Moderna au Centre des congrès d'Halifax. Selon un porte-parole de l'organisation humanitaire, son rôle s'était limité à offrir un soutien logistique.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !