•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Palier maximal de délestage : le CIUSSS de l’Estrie-CHUS se veut rassurant

Chargement de l’image

En raison de la hausse des hospitalisations liées à la COVID-19, le CIUSSS de l'Estrie-CHUS doit procéder à du délestage.

Photo : Getty Images / Morsa Images

Malgré le fait que presque la totalité des lits dédiés à la COVID-19 au CIUSSS de l'Estrie-CHUS soient occupés, que 1400 employés soient en congé de maladie et que la région soit passée au palier 4 du délestage, la direction cherche à se faire rassurante.

Le CIUSSS de l'Estrie-CHUS a fait le point en début d'après-midi vendredi sur la situation pandémique actuelle dans la région.

Actuellement, 119 personnes atteints de la COVID-19 sont hospitalisées, dont 23 aux soins intensifs, dans 3  établissements de la région (Hôtel-Dieu, Hôpital Fleurimont et Hôpital de Granby). Par contre, le PDG du CIUSSS de l'Estrie-CHUS, le Dr Stéphane Tremblay, a rappelé que certaines de ces personnes ne sont pas hospitalisées en raison de complications liées à la maladie. Elles sont venues à l'hôpital pour une autre raison, comme un accouchement, par exemple.

Certaines personnes infectées pourront rester dans leur milieu

Le Dr Tremblay a profité de l'occasion pour annoncer que les gens hospitalisés atteints de la COVID-19 ne seront plus systématiquement transférés au CHUS. L'Hôpital de Granby n'est donc pas une unité de débordement, mais bien un complément à l'offre de service. Ça nous permet de rapprocher la clientèle de leur lieu de résidence. Le premier pas, c'est le Centre hospitalier de Granby, mais [ça se fera dans] les autres hôpitaux où on retrouve des lits d'hospitalisation. On va procéder au maintien des gens sur place jusqu'à un certain niveau.

Aussi, on permet aux gens qui sont atteints de COVID-19 et qui n'ont pas besoin de soins particuliers de rester dans leur milieu de vie, comme les CHSLD. Même chose pour les futures et nouvelles mamans qui ont la COVID-19, mais sans complications : elles resteront dans l'unité de maternité des hôpitaux de Fleurimont, Granby et Cowansville.

« Les équipes sont compétentes, elles ont toute la connaissance pour le faire. C'est aussi, surtout, parce que dans six mois, ça va fort probablement faire partie de notre réalité d'avoir une clientèle qui aura la COVID-19. C'est une opportunité de sortir des centres désignés.  »

— Une citation de  Dr Stéphane Tremblay, PDG du CIUSSS de l'Estrie-CHUS

Au cours des derniers jours, le palier 4 du délestage a été enclenché au CIUSSS de l'Estrie-CHUS, ce qui fait que 50 % des activités de chirurgie sont reportées. Malgré tout, le PDG du réseau de la santé en Estrie soutient que ça n'empêche pas qu'on maintient le niveau de service le plus élevé possible dans l'ensemble des secteurs d'activité. Ça nous permet aussi de maintenir l'ensemble des services essentiels priorisés et également les services qui doivent être disponibles pour les urgences vitales pour l'ensemble de la population.

Le Dr Tremblay admet toutefois que la liste d'attente pour une chirurgie allonge : près de 12 000 chirurgies sont en attente dans les établissements de l'Estrie. En février 2020, il y avait 8000 personnes sur la liste d'attente. Les effets de la pandémie sont réellement présents. On n'a jamais pu reprendre 100 % des opérations chirurgicales depuis mars 2020 en raison de la pandémie, mais aussi du manque de personnel.

Infirmières infectées rappelées au travail

De plus, la situation actuelle est empirée par la pénurie de main-d'oeuvre, qui est criante au CIUSSS. Au total, 1400 employés sont absents en raison de la COVID-19.

Tous les jours, on dénombre une centaine de nouvelles infections parmi nos employés. C'est énorme! C'est du jamais vu. [...] Actuellement, une centaine d'employés reviennent chaque jour, ce qui crée une espèce d'équilibre. On pense rester à 1400 pendant au moins deux semaines, a indiqué le directeur des ressources humaines du CIUSSS de l'Estrie-CHUS, Yan Belzile.

« C'est un chiffre énorme qui met énormément de pression sur les équipes, sur des équipes épuisées, qui ont vécu une année très difficile. L'énergie n'est plus là. Heureusement, grâce à leur courage, ils réussissent à faire ce qu'il y a à faire pour offrir les services tous les jours.  »

— Une citation de  Yan Belzile, directeur des ressources humaines du CIUSSS de l'Estrie-CHUS

Pour aider à la situation actuelle, 40 infirmières infectées ont été rappelées au travail jusqu'à présent avant la fin de leur période d'isolement de 10 jours dans les établissements du CIUSSS de l'Estrie-CHUS depuis la semaine dernière. Les rappels se font toutefois au compte-goutte, soutient Yan Belzile.

« Venez à votre rendez-vous! »

Le Dr Tremblay a voulu rassurer ceux qui pourraient être inquiets à l'idée de se rendre à l'hôpital de peur d'être contaminé. Je lance un appel à ceux qui ont des rendez-vous, qui doivent utiliser nos services, n'hésitez pas!. À moins qu'on vous signifie le contraire, vous venez à votre rendez-vous. [...] Il n'y a pas de risque de venir avoir les services dont vous avez besoin.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !