•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Nouveau-Brunswick offrira la dose de rappel aux 18 ans et plus dès le 10 janvier

Chargement de l’image

La troisième dose de vaccin sera offerte à tous les Néo-Brunswickois âgés de 18 ans et plus à compter de lundi.

Photo : La Presse canadienne / AP/Matt Rourke

Chargement de l’image

À compter de lundi, tous les Néo-Brunswickois âgés d'au moins 18 ans pourront recevoir leur dose de rappel contre la COVID-19 s’ils ont reçu leur deuxième dose de vaccin il y a au moins cinq mois.

De plus, les femmes enceintes peuvent recevoir une dose de rappel à compter du 7 janvier si elles sont pleinement vaccinées depuis au moins cinq mois.

Dès que vous êtes admissibles à recevoir la dose de rappel, prenez rendez-vous, exhorte la médecin hygiéniste en chef de la province, Jennifer Russell. Si vous êtes déjà admissibles, prenez rendez-vous aujourd’hui, ajoute-t-elle.

Avec cette annonce, le Nouveau-Brunswick s’attend à une augmentation de l’achalandage dans les centres de vaccination. C’est pourquoi la province demande aux personnes admissibles à l'obtention de la dose de rappel, y compris les personnes de 50 ans et plus et les résidents de foyers de soins, de prendre rendez-vous dès que possible.

On doit continuer à protéger notre système de santé et ça passe par la vaccination, souligne la Dre Russell.

La population peut prendre rendez-vous par l’intermédiaire des réseaux de santé ou des pharmacies où ce service est offert.

Le vaccin Pfizer-BioNTech réservé aux moins de 30 ans

Le gouvernement fédéral s’attend à avoir des réserves limitées du vaccin Pfizer-BioNTech jusqu’au printemps. En raison de ce motif et pour des raisons de sécurité, la dose de rappel de ce vaccin sera réservée à la population âgée de moins de 30 ans.

Les autres personnes pourront recevoir la dose de rappel de Moderna, qui offre une protection contre le variant Omicron équivalente à son homologue Pfizer-BioNTech.

La médecin hygiéniste en chef demande à la population de recevoir le vaccin disponible pour leur tranche d’âge, sans égard aux deux doses préalablement reçues.

Le système de santé sur la corde raide

Le système de santé sera mis à l'épreuve au cours des prochaines semaines, affirme la ministre de la Santé du Nouveau-Brunswick, Dorothy Shephard, qui dit s’attendre à une hausse du nombre de cas et, par conséquent, du nombre d'hospitalisations.

« La situation actuelle aurait été beaucoup plus grave sans la vaccination. »

— Une citation de  Jennifer Russell, médecin hygiéniste en chef du Nouveau-Brunswick

Les réseaux de santé Vitalité et Horizon entreprennent une série de délestages dans leurs hôpitaux. Seuls les cas jugés urgents sont traités; toutes les opérations électives et non urgentes sont reportées.

Vitalité compte environ 150 employés en isolement à cause de la COVID-19 et Horizon en compte 198.

840 nouveaux cas, 69 hospitalisations, 1 mort

Les autorités sanitaires signalent que 69 personnes sont hospitalisées vendredi, dont 17 aux soins intensifs. 

Quatorze personnes sont sous respirateur artificiel. Deux personnes âgées de 19 ans ou moins sont actuellement hospitalisées. 

La province signale 840 nouveaux cas vendredi, en se basant sur les données disponibles par l’entremise des tests PCR, et 548 rétablissements.

Une personne âgée de 90 ans et plus dans la région de Moncton a succombé à la maladie.

Les nouveaux cas dépistés par zone sanitaire

  • Zone 1 (région de Moncton) : 220

  • Zone 2 (région de Saint-Jean) : 270

  • Zone 3 (région de Fredericton) : 108

  • Zone 4 (région d'Edmundston) : 53

  • Zone 5 (région de Campbellton) : 26

  • Zone 6 (région de Bathurst) : 115

  • Zone 7 (région de Miramichi) : 48

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !