•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vaccin contre la COVID-19 : forte hausse soudaine de la demande de 1re dose

Gros plan de Christian Dubé.

Christian Dubé, ministre de la Santé, a confirmé lundi qu'un premier cas du variant Omicron a été détecté au Québec.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

La Presse canadienne

Le nombre de prises de rendez-vous pour une première dose de vaccin contre la COVID-19 a fortement augmenté cette semaine au Québec, selon ce qu'affirme le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé.

Dans un bref message publié sur les médias sociaux vendredi matin, le ministre Dubé précise qu'en quelques jours seulement, les prises de rendez-vous pour la première dose sont passées de 1500 par jour à plus de 6000 pour la journée de jeudi.

Le ministre remercie les personnes qui ont décidé de se faire vacciner et répète qu'il n'est pas trop tard pour recevoir une première dose vaccinale.

Jeudi, en conférence de presse, Christian Dubé a annoncé que le passeport vaccinal serait exigé pour entrer dans les succursales de la Société des alcools du Québec (SAQ) et de la Société québécoise du cannabis (SQDC) à compter du 18 janvier. Il a expliqué que cette décision avait été prise afin de freiner la hausse des cas poussée par le très contagieux variant Omicron.

Il a dit espérer que cette mesure serait un incitatif additionnel pour certains d'aller chercher leur première dose de vaccin contre la COVID-19, en rappelant que plus de 50 % des personnes hospitalisées pour le coronavirus en ce moment sont des non-vaccinées, bien qu'elles représentent environ 10 % de la population.

Le ministre a ajouté que d'autres services non essentiels, dont les soins personnels, pourraient s'ajouter au cours des prochaines semaines dans la liste des lieux exigeant le passeport vaccinal.

Découvrez-vous comment fonctionnent les vaccins contre le SRAS-CoV-2.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !