•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le médecin en chef demande aux Saskatchewanais de ne plus se rassembler

In a Sept. 10 news conference, Saskatchewan chief medical health officer Dr. Saqib Shahab voiced concern about the province's child-vaccination rates based on 'current trends in parents of those children.'

Le médecin hygiéniste en chef de la Saskatchewan, le Dr Saqib Shahab, veut empêcher la maladie de se répandre auprès des travailleurs de première ligne. (archives)

Photo : La Presse canadienne

Radio-Canada

Le médecin hygiéniste en chef de la Saskatchewan, le Dr Saqib Shahab, demande à la population de ne plus se rassembler, sauf pour travailler et aller à l’école.

La province a rapporté 913 nouvelles infections à la COVID-19 jeudi, un sommet depuis le début de la pandémie. Le taux de positivité sur cinq jours est de 28 %.

Le Dr Shahab met la population en garde : ces chiffres vont augmenter au cours des prochaines semaines et il faut maintenant cesser les rassemblements qui ne sont pas nécessaires, dit-il.

Le Dr Shahab demande de limiter les rassemblements pour empêcher que la maladie se répande chez les travailleurs de première ligne et pour préserver les services essentiels.

Il indique que si la population ne suit pas cette recommandation, le gouvernement de la Saskatchewan devra envisager la possibilité d’imposer des mesures de santé publique, y compris des limites aux rassemblements.

Il n’y a pas de limites à la taille des rassemblements en ce moment dans la province.

Le Dr Shahab recommande aussi à la population de limiter les voyages interprovinciaux pour éviter que le variant Omicron, fortement contagieux, se répande dans d’autres communautés.

Ce variant est moins sévère, mais en aucun cas nous ne devrions le minimiser, a-t-il dit.

Dans une déclaration à CBC/Radio-Canada, la province affirme ne pas vouloir imposer de limites aux rassemblements pour le moment, mais, comme le premier ministre l’a déjà indiqué, il n’écarte pas la mise en place d’autres mesures au cours des prochains jours si nécessaire.

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir
Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !