•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Échanges dans la LHJMQ : des changements nécessaires pour les éliminatoires

Les équipes des Maritimes réagissent aux tractations de dernière minute pour améliorer leur alignement.

La coupe Memorial

Qui soulèvera la coupe Memorial en 2022? Des équipes des Maritimes ont redoublé d'ardeur pour se renouveler dans l'espoir de remporter le trophée tant convoité.

Photo : Coupe Memorial

La dernière journée de la période des échanges dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) n'a pas été aussi spectaculaire que d'habitude, mais les équipes qui ont apporté des changements estiment avoir fait tout ce qu'il était possible pour se renouveler, et ce, à bon prix.

Je ne sais pas si on a gagné la période de transaction, mais on se sent très content de ce qu'on a accompli, lance le président-directeur général des Sea Dogs de Saint-Jean, Trevor Georgie. La seule façon de le savoir, c'est si on gagne en juin.

Les Sea Dogs vont accueillir le tournoi de la coupe Memorial, en juin, et l'équipe se doit d'être compétitive. Avec cinq échanges pour huit nouveaux joueurs dans la seule journée de jeudi, Saint-Jean a modifié son alignement pour être prêt à toute éventualité.

Une mise en échec.

Les équipes des Maritimes ont une très grande rivalité, surtout pour cette saison, alors que le tournoi de la coupe Memorial sera présenté à Saint-Jean.

Photo : Sea Dogs de Saint-Jean

Trevor Georgie et ses adjoints avaient trois critères : ils cherchaient des joueurs de caractère, multidimensionnels, et qui avaient l'expérience des situations corsées. On voulait donner aux entraîneurs une plus grande diversité de style : des costauds, des robustes ou de la finesse, mentionne Georgie.

Les Sea Dogs performent en deçà des attentes depuis le début de saison.

Trevor Georgie est conscient que, de changer le tiers de sa formation, c'est important. Mais, il se souvient très bien de la dernière participation des Sea Dogs à la coupe Memorial, en 2017.

En 2017, à Windsor, on manquait un peu de profondeur. On a raté la coupe et on ne veut pas revivre cela, souligne-t-il.

Pas une surprise

À Charlottetown, les Islanders s'attendaient à voir les Sea Dogs être très actifs. La compétition dans la division des Maritimes, avec Bathurst qui a aussi acquis des joueurs d'impact depuis le mois de juin, sera féroce.

Juste dans notre division, ce sera serré. Halifax a gardé Desnoyers, les Mooseheads ne seront pas des deux de pique, lance Guy Girouard, le directeur général adjoint des Islanders.

Toute la saison, pour nous, c'est une préparation pour les séries éliminatoires. Plus le chemin sera difficile pour se rendre vers la finale, le mieux que nous serons préparés [pour affronter les défis], dit-il.

Guy Girouard se gratte la tête derrière le banc.

Guy Girouard est aussi entraîneur-associé des Islanders de Charlottetown

Photo : Radio-Canada / Jimmy Chabot

Les Islanders ont été sélectifs en obtenant trois joueurs, dont Zachary Roy (de l'Armada de Blainville-Boisbriand) et Dawson Stairs (des Eagles du Cap-Breton).

« Roy est un joueur moderne et physique. On l'a vu lors d'un match à Charlottetown alors qu'il avait défié notre capitaine lorsqu'il jouait contre nous. Stairs, on le connaît depuis son année de repêchage. S'il est bien entouré, il aidera notre offensive. C'est important de jouer à quatre trios en séries éliminatoires pour aller loin. »

— Une citation de  Guy Girouard

On cherchait de l'aide sur notre ''top 6'' en attaque. On voulait de la profondeur. On pensait qu'on était assez solide en défensive, ajoute-t-il.

Le mois dernier, les Islanders avaient obtenu le gardien Francesco Lapenna, des Voltigeurs de Drummondville et le défenseur Jérémie Biakabutuka, de l'Océanic de Rimouski.

Girouard rappelle que les Insulaires se sont inclinés en demi-finale de la coupe du Président l'an dernier. Il y a des choses apprises dans la défaite qui aideront en 2022.

On va toujours chercher de l'expérience et ça aide à long terme. Le défi sera d'intégrer tout le monde pour créer un bon groupe. Lapenna nous apporte plus d'expérience. Nous n'étions pas mal pris devant les filets, mais on a vu, l'an passé avec Victoriaville [les champions 2021] qu'il y avait deux bons gardiens en séries.

La prochaine étape pour les Islanders : le retour progressif des joueurs. La plupart ont terminé leur isolement requis de quatre jours à l'Île. Les autres arriveront dimanche.

C'est un mal pour un bien, cette pause, affirme Girouard. Ça nous permettra de revoir les systèmes de jeu. Quand la ligue nous donnera le signal, on sera prêt.

Journée tranquille pour le Titan et les Mooseheads

Le Titan d'Acadie-Bathurst n'a pas fait d'échange jeudi, ayant reçu les joueurs visés en décembre.

Quant aux Mooseheads d'Halifax, c'était le calme plat malgré les rumeurs entourant le départ d'Élliot Desnoyers. Le talentueux attaquant demeurera dans la capitale néo-écossaise.

Des Wildcats satisfaits

Les Wildcats de Moncton et les Sea Dogs de Saint-Jean ont travaillé très dur pour l'échange majeur de jeudi.

Les Wildcats ont reçu :

  • le gardien de 20 ans, Jonathan Lemieux;
  • le défenseur, Natan Grenier, un espoir;
  • un 4 choix au repêchage.

Les Sea Dogs ont reçu :

  • l'attaquant de 20 ans Philippe Daoust;
  • le gardien de 19 ans Thomas Couture;
  • l'attaquant de 19 ans Nick Blagden;
  • un choix de 6e tour en 2022.

C'était un échange d'importance et complexe, mentionne le directeur des opérations hockey des Wildcats, Ritchie Thibeau.

Des joueurs sur la patinoire.

Philippe Daoust, des Wildcats, observe l'échauffement avant le match d'ouverture. C'est tout un contraste pour les joueurs, qui sont habitués aux foules compactes de plus 5 000 personnes.

Photo : Radio-Canada / François Le Blanc

Nous avons appris mercredi que Philippe Daoust serait retourné dans la LHJMQ [par les Sénateurs de Belleville] et nous avons pu trouver une équipe prête à faire un échange, explique-t-il.

Ces ajouts et les choix devraient aider le directeur des Wildcats à améliorer l'équipe l'an prochain.

C'est le même son de cloche au Cap-Breton, où le directeur général Jacques Carrière a fait deux échanges.

On avait établi certaines choses en priorité et on a réussi ce qu'on voulait faire, affirme-t-il.

Il a obtenu deux recrues, Mattis Ouellet (des Islanders) et Charles Savoie (des Sea Dogs), qui aideront les Eagles à long terme.

Mattis est un joueur prometteur qui a eu du succès avec Charlottetown, une équipe dite à maturité, explique Carrière. Il a pu trouver du temps de glace bien qu'il soit une recrue. Ce n'est pas facile pour un jeune de 16 ans.

« Charles Savoie était derrière plusieurs joueurs plus vieux que lui. On espère qu'il viendra éclore chez nous avec une brigade plus jeune. »

— Une citation de  Jacques Carrière, directeur général des Eagles

Par ailleurs, une décision sera prise dans les prochains jours, sur le nouvel entraîneur qui remplacera Jake Grimes, qui a remis sa démission le mois dernier.

On devrait finaliser notre embauche très bientôt, promet Carrière.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !