•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’Alberta ne recommande pas les masques N95 dans les écoles

Une maman aide sa fille à mettre un masque médical.

L'Alberta distribuera des masques médicaux dans les écoles, car elles jugent suffisamment efficace contre la transmissibilité de l'Omicron.

Photo : Getty Images / Images By Tang Ming Tung

La médecin hygiéniste en chef de l’Alberta, la Dre Deena Hinshaw, ne recommande pas le port des masques N95 dans les écoles.

J’ai eu de longues conversations avec des collègues dans le secteur médical et celui de la santé publique et il y a peu de preuves qu’utiliser le masque N95 va être meilleur qu’un masque médical de qualité, a-t-elle déclaré cette semaine.

Selon le professeur adjoint à la division de médecine du travail de l'Université de l'Alberta, le Dr Quentin Durand-Moreau, les masques N95 devraient au moins être disponibles aux employés des écoles, car la transmissibilité du variant Omicron est exceptionnelle. Il rappelle que ces masques filtrent plus de particules que les masques médicaux de toutes sortes et les masques en tissus.

Le Dr Quentin Durand-Moreau.

Il faut maximiser la prévention en incluant les masques N95, croit le Dr Quentin Durand-Moreau, professeur adjoint au département de médecine préventive de l'Université de l'Alberta.

Photo : Maxime Quéré

Je crois qu’il faut sortir de ces formes de dogmatisme et essayer d’être pratique. Je pense que tout moyen de prévention est bon à rendre dans la période actuelle. Et donc les [masques] N95, pour ceux qui peuvent les porter, seraient une couche de prévention supplémentaire, explique l’expert.

« La situation est quand même critique quand on va le nombre de cas. »

— Une citation de  Dr Quentin Durand-Moreau, professeur adjoint à la division de médecine du travail, Université de l'Alberta

D’ailleurs, l’Ontario oblige les enseignants et les autres employés des écoles à porter le masque N95, mais ils ne sont toujours pas recommandés pour les élèves ontariens en raison entre autres d’une étude de l’Université de Rome publiée en mai 2021 dans The Journal of Pediatrics.

Cette étude conclut que le port des masques N95 peut causer des difficultés respiratoires chez les enfants. Nous pensons que porter un masque chirurgical est plus approprié pour les enfants.

Des parents pas convaincus par le N95

Des parents, dont Meta Tshibasu, pensent d’ailleurs que le masque N95 n'est pas nécessaire. Si on doit imposer le N95? Non. C’est un peu trop poussé. J’ai un enfant qui a des problèmes d’asthme et le N95 ne va pas marcher avec elle, dit la mère de trois enfants scolarisés.

Jeneviève Dulude, mère de deux enfants, ajoute que les masques médicaux offerts par la province sont satisfaisants. Les parents qui vont vouloir cette qualité de masques là (N95), c'est un peu leur responsabilité.

Le Nouveau parti démocratique de l’Alberta pense quand même qu'il faut les donner aux parents, tout en leur laissant le choix.

Notre position n'est pas que les masques N95 ou KN95 soient obligatoires, mais plutôt qu'ils soient mis à la disposition du personnel et des étudiants dans les écoles et les garderies, afin que les enfants puissent les porter si leurs parents choisissent cette protection, déclare le NPD dans un courriel.

Le NPD ajoute que l'étude de l'Université de Rome a eu lieu avant l'apparition du variant Omicron.

Avec des informations d'Évelyne Asselin.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !