•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les universités de la N.-É accueillent les étudiants étrangers malgré la COVID-19

Le bâtiment des soins infirmiers de l'Université Dalhousie

Certaines résidences universitaires sont fermées jusqu'à la fin du mois de janvier, sauf pour les étudiants internationaux.

Photo : Radio-Canada / Carolyn Ray

Il y a dix universités en Nouvelle-Écosse et chacune a sa vision pour la rentrée hivernale, mais elles ont choisi de tendre la main aux étudiants internationaux.

L'Université Dalhousie d’Halifax commence sa session d’hiver en ligne et ses résidences seront fermées jusqu'à la fin du mois, mais pas pour tous les étudiants.

Nous avons fait des exceptions d'urgence pour les étudiants en résidence qui devaient rentrer plus tôt, dit la porte-parole de l'Université Dalhousie, Janet Bryson, dans un courriel. Cela inclut les étudiants internationaux.

Un plan semblable pour l'Université Sainte-Anne dans la Baie Sainte-Marie et là aussi les résidences universitaires sont ouvertes et prêtes à accueillir de nouveaux étudiants internationaux, en fin de semaine.

« On veut retourner en présentiel le plus vite possible »

— Une citation de  Allister Surette, recteur et vice-chancelier de l'Université Sainte-Anne

Si tout va bien, les cours en classe sur les différents campus de l’université francophone vont reprendre le 26 janvier.

On a pris la décision de mettre un délai d'au moins deux semaines en janvier pour voir ce qu'Omicron va nous amener pour la nouvelle année, explique Allister Surette, le recteur et vice-chancelier de l'Université Sainte-Anne.

C’est aussi une rentrée virtuelle pour l’École de Théologie de l’Atlantique qui ne prévoit pas de retour en classe avant février.

Les résidences de l'établissement qui desservent aussi les étudiants de l'Université Mont Saint-Vincent et du Nova Scotia College of Art and Design (NSCAD), demeurent ouvertes. NSCAD et l'Université King's College débutent aussi leur trimestre d’hiver en ligne.

Une femme marche devant l'édifice principal de l'université en hiver.

L'Université S. Francis- Xavier, à Antigonish en Nouvelle-Écosse.

Photo : Radio-Canada / CBC / Robert Short

L'Université St. Francis Xavier planifie un début de session plus tard à cause de la reprise des examens qui avaient été reportés, l’automne dernier, après l’éclosion de COVID-19. La session d'hiver reprend le 17 janvier en ligne. Le 28 janvier, les étudiants pourront emménager pour un retour en classe le 31 janvier. La porte-parole, Cindy MacKenzie, confirme qu'il y a eu des exceptions pour les étudiants internationaux.

Reconnaissant les défis des voyages internationaux, en particulier pendant la pandémie, des allocations ont été accordées pour que les étudiants internationaux arrivent tôt, dit-elle.

Retour en présentiel

L'Université du Cap-Breton repousse sa rentrée d’une semaine, mais sera prête à accueillir les étudiants internationaux dans ses résidences. L’Université Acadia, à Wolfville, maintient le cap. Le président Peter Ricketts dit que l'établissement accueillera encore plus d'étudiants dans ses résidences que l'an dernier, presque le double.

Nous nous attendons à ce qu'un assez grand nombre d'étudiants internationaux arrivent cette semaine, dit-il.

Enseigne à l'entrée de l'Université Acadia.

L'Université Acadia, en Nouvelle-Écosse.

Photo : Radio-Canada / CBC / Robert Short

Le président va continuer de surveiller les restrictions sanitaires émises par la santé publique pour faire ce qui est le mieux pour le campus. Mais il ne prévoit pas la fermeture des résidences de l’Université Acadia.

C'est une bonne chose que notre résidence universitaire soit toujours ouverte, car il y a actuellement une sorte de crise du logement à Wolfville, dit Tanvi Dabas, étudiant en quatrième année originaire de l'Inde.

Les résidences sont restées ouvertes depuis septembre, mais Tanvi Dabas, qui est aussi membre de l'exécutif du syndicat étudiant, craignait que cela change avec la montée des cas de COVID-19.

C'est un peu difficile pour les étudiants de trouver une maison et, étant des étudiants internationaux, ce n'est pas seulement plus difficile, mais accablant parce que vous ne connaissez pas les règles.

Avec les informations de Feleshia Chandler deCBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !