•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début de l’audience sur le cautionnement de Peter Nygard à Toronto

L'ex-magnat de la mode canadien fait face à des accusations de nature sexuelle au pays.

L'ex-magnat canadien de la mode, Peter Nygard.

L'ex-magnat canadien de la mode, Peter Nygard.

Photo : Radio-Canada

L'audience sur le cautionnement de Peter Nygard a débuté ce matin au palais de justice de Toronto, où l'ancien homme d'affaires fait face à de nouvelles accusations de nature sexuelle, cette fois au pays.

Peter Nygard, 80 ans, fait face à six accusations d'agression sexuelle et à trois de séquestration au Canada. Les allégations concernent de présumées agressions qui seraient survenues il y a plus de 20 ans dans la métropole, selon la police de Toronto.

L'ex-homme d'affaires, qui est né en Finlande avant d'immigrer au Canada, est présent à son audience à laquelle il assiste de façon virtuelle du Centre de détention du sud de Toronto.

Il est vêtu d'une tenue de prisonnier orange et porte un masque anti-COVID-19. Il semble bien éveillé et porter son attention à la caméra dans le cubicule de la prison réservé aux audiences virtuelles.

Dessin de cour d'un accusé avec un masque contre la COVID-19.

Peter Nygard comparaît par visioconférence de l'une des prisons de Toronto.

Photo : Radio-Canada / Pam Davies

Peter Nygard, qui a bâti un empire de la mode à Winnipeg à la fin des années 1960, était auparavant emprisonné au Manitoba pour des accusations semblables auxquelles il fait face, aux États-Unis cette fois.

La police de Toronto avait demandé son transfert en octobre à la lumière de nouvelles allégations qui ont été déposées contre lui dans la métropole.

Un interdit de publication nous empêche d'en dire plus dans cette affaire. Cet interdit a d'ailleurs été répété au début de l'audience de jeudi matin. Il permet d'assurer l'impartialité du procès de l'accusé, dont la date n'a pas encore été fixée.

L'audience doit durer deux jours.

Brian Greenspan.

L'avocat de renom Brian Greenspan est l'un des trois avocats de Peter Nygard.

Photo : Radio-Canada

Les médias ne pourront donc révéler au public que l'issue de l'audience sur le cautionnement, à savoir s'il sera libéré ou non. Le montant de la caution et les conditions éventuelles de sa libération pourront aussi être communiqués au public.

Le juge de paix de la Cour de justice de l'Ontario, John Scarfe, pourrait rendre sa décision sur le banc à la fin des audiences demain après-midi, ou attendre en prenant la requête en délibéré jusqu'à une date ultérieure.

Peter Nygard n'avait pas réussi à obtenir une libération sous caution devant les tribunaux du Manitoba lorsqu'il était détenu à la suite des accusations auxquelles il fait face aux États-Unis.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !