•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plus de six heures d’attente pour un test de dépistage à Saskatoon

Des voitures en ligne dans un centre de dépistage de COVID-19 en Saskatchewan.

La patience des citoyens de Saskatoon, en attente pour un test de dépistage de COVID-19, a été mise à rude épreuve mercredi.

Photo : CBC / Chanss Lagaden

Radio-Canada

La patience des citoyens de Saskatoon, en attente pour un test de dépistage de COVID-19, a été mise à rude épreuve mercredi. Certains ont dû attendre plus de six heures dans leur voiture pour pouvoir passer un test de dépistage contre la COVID-19.

Voulant éviter la cohue, Scott Woods-Fehr est arrivé 90 minutes avant l’ouverture d'un centre de dépistage de Saskatoon. Selon ses calculs, il était le 113 e automobiliste dans la file d’attente.

Il s’est rendu au centre de dépistage de Saskatoon parce que son fils, Jonah, avait une toux et un mal de gorge. Par prudence, il l’a gardé à la maison. Après avoir téléphoné à la ligne Santé, Scott Woods-Fehr s’est fait dire qu’il devait isoler son fils à la maison et se rendre dans un centre de dépistage pour un test PCR.

L’employé de la ligne Santé lui a indiqué qu’il devait s’attendre à patienter deux heures.

Je me suis dit qu'il valait mieux passer deux heures en sachant que je ne bougerais pas plutôt que d'être à la fin de la file et de ne pas pouvoir entrer , a-t-il déclaré.

Lorsque le centre de Saskatoon a ouvert ses portes, il a affiché un temps d'attente de plus de six heures. Au même moment, le centre de Regina affichait un temps d'attente de trois à quatre heures. Le site de Prince Albert a signalé une attente de quatre à cinq heures, tandis que le temps d'attente à Yorkton était inférieur à 30 minutes.

Une attente interminable sur la ligne Santé

Une mère de famille a dû attendre près de 10 heures pour parler à un employé de la ligne Santé.

Kyla Duke a appelé le 8-1-1 vers 20 heures le 31 décembre, elle était la 152 e personne dans la file d'attente, dit-elle. On l'a rappelée à 5 h 30 le 1er janvier. 

Sa fille de 11 ans a reçu un diagnostic positif à la COVID-19 après s’être soumise à un test rapide.

« Ma fille n'a que 11 ans. C'était tellement effrayant de ne pas savoir quoi faire. »

— Une citation de  Kyla Duke, mère de famille

Mme Duke a insisté sur le fait qu'elle ne voulait pas rejeter la faute sur les infirmières, qui, selon elle, font un travail remarquable, mais elle était tout de même frustrée par cette longue attente.

C'est la seule ligne de communication dont nous disposons pour la COVID-19 et je pense que le gouvernement devrait réfléchir à la manière de réduire les temps d'attente s'il ne prévoit pas de restrictions, a-t-elle déclaré dans un message sur Facebook, ajoutant qu'elle aimerait que davantage de ressources soient consacrées à la ligne Santé.

Si elle a été soulagée lorsqu'elle a finalement été rappelée, l'infirmière n'a pas pu répondre à certaines de ses questions, ce qui signifie qu'elle devra appeler un autre numéro.

L'Autorité de Santé de la Saskatchewan (SHA) tente d'augmenter ses ressources dans les endroits touchés pour répondre aux demandes, a déclaré Derek Miller, chef des opérations d'urgence à la SHA.

Mercredi matin, CBC News a demandé à la SHA des informations sur la capacité et les retards de la ligne Santé et des tests provinciaux, mais n'a pas encore reçu de réponse.

Avec les informations de Dayne Patterson

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !