•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Impasse quant à l’avenir de l'église Sainte-Praxède

L'intérieur de l'église Sainte-Praxède, vide.

L'église Sainte-Praxède a fermé ses portes en août dernier, puisque les travaux à faire sur le bâtiment étaient rendus trop coûteux par rapport aux revenus du lieu de culte.

Photo : Radio-Canada / Pierrick Pichette

Radio-Canada

Des résidents se sont regroupés pour faire l'achat du bâtiment de l'église Sainte-Praxède, à Brompton. Leurs conditions ne conviennent toutefois pas à la paroisse, engendrant une impasse qui secoue la communauté.

Le regroupement Centre de l'espoir de Brompton regorge d'idées pour redonner vie à l'église Sainte-Praxède, qui a fermé ses portes en août dernier pour des raisons financières. Le groupe a récolté l’appui et la signature de 1500 autres résidents. 

Jean-Pierre Émond est notamment membre du regroupement. Il dit être très attaché à l’église. Je suis né ici, j'ai été baptisé ici, toutes les étapes de la vie religieuse, je les ai faites dans cette église-là, souligne-t-il.

Avec d’autres résidents, il a ainsi travaillé pendant de nombreuses heures pour faire une offre à la paroisse et sauver le bâtiment.

Toutes les semaines, une à deux fois par semaine, des fois plus, on se réunissait, des fois jusqu'à cinq heures par réunion, pour essayer de monter un projet qui serait viable, qui serait rentable, soutient Catherine Boileau, la conseillère municipale dans Brompton.

« On avait pensé faire une salle communautaire à l'étage, on avait pensé, avec les locaux au sous-sol, de faire des cuisines collectives, on avait pensé peut-être faire un café, un petit musée.  »

— Une citation de  Catherine Boileau, conseillère municipale dans Brompton

Une demande d'aide financière qui ne passe pas

L'offre du regroupement est toutefois assortie de plusieurs conditions. Les résidents souhaitent notamment obtenir l'aide financière de la paroisse pour réaliser des travaux évalués à plusieurs centaines de milliers de dollars.

On disait qu'on voulait l'acheter, oui, mais il y avait 36 points dont on voulait discuter. Est-ce que la paroisse serait prête à faire quelques travaux, à embarquer avec nous? Il y avait des discussions par rapport à tout ça, explique Catherine Boileau.

Ces requêtes des citoyens ne concordent toutefois pas avec la volonté de la communauté de Sainte-Praxède, qui souhaite être libre de toute responsabilité financière liée au bâtiment.

On veut s'en départir, parce qu'on n'est pas capable financièrement de la supporter dans ces dépenses, point, explique René Coupal, le président du Comité de gestion de l’église Sainte-Praxède.

Le conseil de gestion de l'église n'est pas fermé pour autant à redonner l'église à la communauté, pour autant que l'acquéreur ait une certaine capacité financière.

Que la Ville de Sherbrooke soit le vis-à-vis d'Espoir Brompton et qu'Espoir Brompton transige avec la Ville de Sherbrooke, et que la Ville de Sherbrooke soit la propriétaire de l’église, suggère M. Coupal.

Par téléphone, la mairesse de Sherbrooke Évelyne Beaudin a réitéré sa volonté de soutenir le regroupement citoyen, mais croit que d'autres paliers de gouvernement pourraient être appelés à intervenir dans le dossier. 

Avec les informations de Pierrick Pichette 

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...