•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le CHEO presse les femmes enceintes de se faire vacciner contre la COVID

Chargement de l’image

Depuis la mi-décembre, le CHEO et le McMaster Children's Hospital de Hamilton ont admis un total de six bébés de moins de 12 mois porteurs du virus (archives).

Photo : iStock / CokaPoka

Radio-Canada

Selon le Centre hospitalier pour enfants de l’est de l’Ontario (CHEO), les bébés admis à l'hôpital en raison de la COVID-19 avaient des mères non vaccinées.

Depuis la mi-décembre, le CHEO et le McMaster Children's Hospital de Hamilton ont admis un total de six bébés de moins de 12 mois porteurs du virus.

Avant, il était rare qu'un nourrisson soit hospitalisé pour une infection à la COVID-19, constatent les deux établissements de santé pour enfants dans un communiqué diffusé mercredi auxquels se sont joints le SickKids à Toronto et le Kingston Health Sciences Centre.

Ces hospitalisations avaient un point en commun, poursuivent-ils.

Au CHEO, où on suit le statut vaccinal dans ces cas particuliers, aucune des mères des nourrissons admis n'avait été vaccinée contre la COVID-19.

Les hôpitaux pédiatriques de l'Ontario pressent donc les femmes enceintes de se faire vacciner contre cette maladie, car, disent-ils, ils constatent une augmentation du nombre de nourrissons hospitalisés en raison du coronavirus.

Protéger l'enfant et la mère

Les bébés sont particulièrement vulnérables, ajoutent les quatre établissements de santé, car leur système immunitaire n'est pas complètement développé et peut avoir du mal à combattre les virus.

Dans le cas d'autres maladies comme la grippe et la coqueluche, les mères vaccinées peuvent transférer des anticorps à leurs enfants à naître au cours du troisième trimestre, leur offrant un certain niveau de protection pendant leurs six premiers mois de vie.

Cela protège également la femme enceinte. D'ailleurs, toutes les personnes qui vivent avec celle-ci devraient se faire vacciner, ajoute-t-on dans le communiqué.

BORN Ontario, qui surveille l'impact de la COVID-19 sur les femmes enceintes de la province, rapporte que la couverture vaccinale chez celles-ci est inférieure à celle de la population générale, bien qu’elle ait été priorisée.

Ses recherches ne révèlent aucune preuve d'effets indésirables liés à la vaccination contre la COVID-19 pendant la grossesse.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !