•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vague d’annulations dans les salles de spectacles montréalaises

La valse des annulations de spectacles reprend alors que l’explosion des cas de COVID-19 donne peu d’espoir de voir les salles rouvrir sous peu.

Une salle de théâtre vide, vue depuis la scène.

Une salle de théâtre vide, vue depuis la scène.

Photo : Radio-Canada / Richard Marion

Radio-Canada

Le Théâtre du Nouveau Monde (TNM) et l’Opéra de Montréal ont annoncé officiellement mercredi l’annulation de spectacles qui devaient être présentés à partir de janvier. Et la pièce Salle de nouvelles, programmée chez Duceppe, est reportée.

Au TNM, c’est Lysis qui passe à la trappe. Les artistes de la pièce devaient monter sur les planches du 11 janvier au 5 février.

La direction artistique évaluera la possibilité de reporter le spectacle lors d’une saison ultérieure, a indiqué l’institution montréalaise dans un communiqué.

Le théâtre affirme que les détentrices et détenteurs de billets recevront un avis pour les informer de différentes options de remboursement.

Du côté de l’Opéra de Montréal, c’est la production La Traviata, qui devait être présentée du 29 janvier au 6 février, qui écope. L’organisme a indiqué que les personnes qui ont des billets ont été contactées.

En entrevue avec Claudia Hébert, chroniqueuse culturelle à l’émission Tout un matin, Jean-Simon Traversy, codirecteur artistique de Duceppe, a expliqué que Salle de nouvelles allait être reportée à une saison ultérieure. La pièce devait prendre l’affiche le 12 janvier.

Aucune décision n’a encore été prise pour les pièces Au sommet de la montagne, programmée à partir du 23 février, et Pétrole, qui doit commencer le 14 avril.

Quant à J’aime Hydro, dont le report avait été annoncé avant les Fêtes, Duceppe explore la possibilité de la présenter au mois d’août.

On est même en train de réfléchir à tout inverser, avec un calendrier australien, c’est-à-dire à plus jouer l’été et à prendre congé l’hiver, a dit Jean-Simon Traversy.

Les salles de spectacles et les cinémas sont fermés au Québec depuis le 20 décembre dernier pour une durée indéterminée.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !