•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les hospitalisations liées à la COVID-19 sont en forte hausse sur la Côte-Nord

Un membre du personnel de la santé vérifie les données sur les appareil reliés à un patient.

Depuis les sept derniers jours, 842 nouveaux cas ont été recensés dans la région (archives).

Photo :  CBC / Evan Mitsui

La pression s’accentue sur le réseau de la santé de la Côte-Nord avec une hausse de trois nouvelles hospitalisations liées au virus de la COVID-19 depuis hier, pour un total de cinq dans la région.

Le dernier bilan démontre que les établissements de santé de la Côte-Nord, qui ne disposent que de six lits réservés à la COVID-19, s’approchent rapidement de la limite hospitalière régionale.

Si cette limite était dépassée, les hôpitaux n’auraient d'autre choix que de transférer ces patients à l’extérieur de la région.

Toutefois, le directeur régional de la santé publique, le Dr Richard Fachehoun, craint que les autres hôpitaux de la province soient bientôt rapidement saturés eux aussi par les cas de patients atteints de la COVID-19.

Une porte où on peut lire « zone chaude » à l'entrée d'une zone COVID-19.

La capacité d'accueil des zones réservées aux patients atteints de la COVID-19, comme ici à l'hôpital de Sept-Îles, est limitée (archives).

Photo : Radio-Canada / Nicolas Fage

Cette possibilité inquiétante forcerait les hôpitaux de la Côte-Nord à garder sur place les patients plus gravement atteints par la COVID-19.

Et avec le nombre de cas qui augmente partout sur le territoire, cette possibilité devient de plus en plus tangible, a expliqué le Dr Fachehoun au micro de l’émission Bonjour la Côte.

On a une tendance qui est vraiment lourde actuellement. On a une centaine de cas par jour. Or, on sait que le risque d’hospitalisation est autour de 1 %. Alors à chaque centaine de cas, on a un risque d’une hospitalisation. On anticipe donc une augmentation dans la région, explique-t-il.

La flambée se poursuit

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de la Côte-Nord recense 133 nouvelles infections à la COVID-19 mercredi.

Au total, 952 cas sont considérés comme étant actifs sur le territoire.

C'est du jamais vu depuis le début de la pandémie.

« La situation est vraiment critique sur la Côte-Nord. »

— Une citation de  Le Dr Richard Fachehoun

Ce sont les Municipalité régionale de comté de la Manicouagan et de la Haute-Côte-Nord qui sont les plus touchées par cette flambée d'infections avec 464 cas actifs.

Le secteur de Sept-Îles compte quant à lui 256 cas actifs, tandis que Port-Cartier en compte 66.

La Basse-Côte-Nord connaît une légère stabilité du nombre de cas actifs avec un total de 49. Il s’agit d’une augmentation d’un seul cas depuis les 24 dernières heures.

On a recensé un total de 38 cas actifs dans Caniapiscau et de 23 dans la communauté crie de Kawawachikamach.

La Minganie compte 36 cas actifs de la maladie.

Le Centre intégré de santé et de services sociaux de la Côte-Nord assure que chaque résident de son territoire qui présente des symptômes peut avoir accès à des tests rapides. Le Centre intégré de santé et de services sociaux ajoute ne pas manquer de tests, contrairement aux pharmacies.

Éclosions

Deux nouvelles éclosions touchent des établissements du Centre intégré de santé et de services sociauxde la Côte-Nord.

Moins de cinq travailleurs du Centre hospitalier de soins longue duréede Sept-Îles ont été déclarés positifs à la COVID-19. Cette éclosion a toutefois épargné les résidents de l’établissement pour le moment.

L’hôpital Le Royer de Baie-Comeau est lui aussi touché par une éclosion qui affecte moins de cinq travailleurs et quelques usagers.

L'extérieur et le stationnement du C H S L D N A Labrie, à Baie-Comeau, en hiver.

Une dizaine de résidents du CHSLD N.-A.-Labrie de Baie-Comeau sont touchés par une éclosion de COVID-19 (archives).

Photo : Radio-Canada / Benoit Jobin

Le Centre de réadaptation pour les jeunes en difficulté d’adaptation de Sept-Îles est lui aussi frappé par une éclosion de moins de cinq cas.

Plus tôt cette semaine, le Centre intégré de santé et de services sociauxannonçait que le Centre hospitalier de soins longue duréedes Bergeronnes (13 travailleurs et 9 résidents) et le Centre hospitalier de soins longue duréeN.-A.-Labrie de Baie-Comeau (11 travailleurs et 10 résidents) étaient touchés par des éclosions.

Ailleurs au Québec

La santé publique de la province fait état de 14 486 nouveaux cas de COVID-19 et de 39 décès supplémentaires depuis 24 heures.

Le nombre d'hospitalisations est lui aussi à la hausse avec 158 personnes de plus qui sont alitées en raison de la COVID-19 au Québec.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !