•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : un nouveau décès et un record d’hospitalisations au Bas-Saint-Laurent

Une infirmière tient le bras d'une patiente couchée dans un lit d'hôpital aux soins intensifs. Le visage de la patiente est caché par un écran d'ordinateur.

Une infirmière au chevet d'une patiente atteinte de la COVID-19 (archives).

Photo : Associated Press / Keystone / Laurent Gillieron

Radio-Canada

Pas moins de 25 personnes sont actuellement hospitalisées au Bas-Saint-Laurent après avoir contracté la COVID-19, selon le plus récent bilan du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de la région. Un de ces patients se trouve aux soins intensifs. Au cours des 24 dernières heures, huit personnes de plus ont dû être admises à l’hôpital.

Le Centre intégré de santé et de services sociaux régional indique que le nombre d'hospitalisations a maintenant dépassé le nombre de lits prévus pour traiter les patients atteints du virus dans la région, fixé à 22.

Pour faire face à cette situation, le nombre de lits COVID a été augmenté dans les hôpitaux de Rimouski et de Rivière-du-Loup. Le directeur général adjoint du Centre intégré de santé et de services sociaux, Jean-Christophe Carvalho, affirme que les autres hôpitaux de la région seront éventuellement appelés à prendre en charge les patients de leur territoire atteints par le virus.

En ce qui a trait aux soins intensifs, la situation est maîtrisée pour le moment.

Au chapitre des soins intensifs, on en est à un [lit occupé] sur six, ce qui est une bonne nouvelle. Et il faut se rappeler que dans les vagues précédentes, on nous avait demandé jusqu'à 42 lits, donc on avait un plan qui nous permettrait d'aller plus loin, indique le Dr Carvalho.

La région compte également un nouveau décès attribuable à la COVID-19, ce qui porte le total à 65 morts depuis le début de la pandémie, en mars 2020. Il s'agit du premier décès à survenir depuis l'arrivée du variant Omicron dans la région.

Nombre de cas et d’éclosions à la hausse

Par ailleurs, on rapporte 3142 infections actives sur le territoire bas-laurentien. Ce sont donc 345 cas supplémentaires depuis mardi. La MRC de Rimouski-Neigette est particulièrement touchée avec 113  nouvelles infections; celle de Rivière-du-Loup en compte 68.

Une vingtaine d'éclosions sont rapportées dans des milieux de soins ou dans des milieux de vie du réseau de la santé. Une cinquantaine de vigies ont été instaurées dans la région pour surveiller la situation de près.

Nombre de cas de COVID-19 par MRC du Bas-Saint-Laurent

MRC du Bas-Saint-Laurent

Nombre de cas déclarés

Kamouraska

1094 (+34)

Rivière-du-Loup

2357 (+68)

Témiscouata

855 (+40)

Les Basques

363 (+7)

Rimouski-Neigette

2233 (+113)

La Mitis

692 (+29)

La Matanie

717 (+35)

La Matapédia

830 (+14)

Indéterminés

20 (+5)

À l'échelle nationale, la santé publique rapporte 14 486 nouveaux cas de COVID-19 et 39 décès de plus depuis les 24 dernières heures.

Accès aux tests PCR

En ce qui a trait au dépistage, le Centre intégré de santé et de services sociaux du Bas-Saint-Laurent assure qu'il maintient les rendez-vous pour des tests de dépistage PCR qui ont déjà été pris par la population au cours des derniers jours.

Depuis mardi, Québec autorise seulement la population à passer un test de dépistage PCR dans certains cas précis, par exemple les groupes prioritaires comme les patients hospitalisés, les travailleurs de la santé en contact avec les patients ainsi que les membres des diverses communautés autochtones.

Par courriel, l’organisation du Centre intégré de santé et de services sociaux du Bas-Saint-Laurent ajoute qu'il est capable de gérer la demande, contrairement à d'autres régions. Autrement, [il est présentement] à analyser les mesures annoncées [mardi] afin d'en faire une application pratique.

Québec invite les personnes qui présentent des symptômes de la COVID-19 à plutôt se tourner vers les tests rapides.

Toutefois, plusieurs pharmacies de l'Est-du-Québec contactées par Radio-Canada confirment ne plus avoir de tests rapides en stock et disent ne pas savoir quand elles en recevront.

Le gouvernement prévoit recevoir trois millions de tests rapides mercredi en fin de journée. Les pharmacies devraient être en mesure de les distribuer à partir de la semaine prochaine.

Le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS), qui s'occupe du réapprovisionnement des tests rapides en pharmacie, n'a pas répondu à notre demande d'entrevue pour l'instant.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !