•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Thetford enregistre le plus haut taux de cas actifs au Québec

La situation est inquiétante dans quatre résidences pour aînés de la région.

L'entrée principale de l'urgence de l'hôpital de Thetford Mines en hiver.

En date du 5 janvier, 9 personnes sont hospitalisées pour la COVID-19 à l'Hôpital de Thetford Mines, dont une aux soins intensifs.

Photo : Radio-Canada

Avec un taux de 2463 cas actifs pour 100 000 habitants, la région de Thetford figure parmi les plus touchées par la COVID-19 au Québec.

À titre de comparaison, ce taux est de 1557 cas actifs pour 100 000 habitant à Montréal, où la situation demeure critique.

Quatre éclosions importantes

La hausse des cas de COVID-19 se répercute dans les résidences pour personnes âgées de Thetford et des environs.

Des éclosions importantes ont été déclarées dans quatre Centre d'hébergement et de soins de longue durée, souligne Stéphane Marcoux, coordonnateur clinique et administratif au Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches.

Cependant, comparativement à d’autres vagues de la pandémie, les résidents ont moins besoin de soins cliniques. Ils ont quelques symptômes ou aucun, précise-t-il.

La situation est plus critique au Centre d'hébergement et de soins de longue durée Denis-Marcotte, où 37 % des résidents sont atteints. L’endroit enregistre malheureusement deux décès liés au coronavirus.

Ce qui est à surveiller, c’est le manque de personnel. On a plusieurs retraits en raison de la COVID. Au total, on doit avoir de 75 à 100 employés qui doivent s’isoler, précise M. Marcoux.

Moitié moins d’employés

Le témoignage du Dr Éric Gaudreau, médecin de famille à Thetford Mines, est similaire.

Les travailleurs de la santé sont nombreux à avoir le virus. Des fois, on a deux employés à l’étage pour nos patients, alors que normalement, on en a quatre, illustre-t-il.

Plan rapproché d'un homme qui porte un masque médical.

Le Dr Éric Gaudreau, médecin de famille à Thetford Mines

Photo : Radio-Canada

D’après lui, la situation n’est cependant pas pire qu’ailleurs. C’est un peu comme si le variant Omicron était arrivé ici en premier parce que notre région avait atteint des taux critiques avant les autres, estime le Dr Gaudreau.

Il souligne que le faible taux de vaccination peut expliquer la situation. On est peut-être un petit peu en bas de la moyenne.

Le Dr Éric Gaudreau croit que des mesures comme l’imposition du passeport vaccinal dans certains commerces pourraient encourager les gens à aller se faire vacciner.

Le double des hospitalisations en une semaine

Ailleurs en Chaudière-Appalaches, les cas se multiplient aussi, ce qui occasionne une hausse des hospitalisations.

Si 40 personnes étaient hospitalisées pour la COVID-19 mercredi dernier, ce nombre s'établit maintenant à 101, y compris 13 patients aux soins intensifs.

Il s'agit des plus récentes données du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches en date du 5 janvier à 10 h.

Le plus récent bilan dans Chaudière-Appalaches est imposant : 1144 nouveaux cas de COVID-19 ont été rapportés en date du 4 janvier.

La Rive-Nord n'est pas épargnée

Le bilan publié mercredi fait état d'un total de 100 hospitalisations, dont 20 personnes aux soins intensifs, dans la Capitale-Nationale.

Le bilan d'il y a une semaine, lui, rapportait 57 hospitalisations.

Le nombre de cas répertoriés continue d'augmenter, même si la population a moins accès aux tests dans les cliniques de dépistage. Le plus récent bilan enregistre 914 nouveaux cas dans la Capitale-Nationale.

Avec la collaboration de Guylaine Bussière

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !