•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La série Paris Paris sonde avec humour la place du français en milieu minoritaire

Un homme avec une expression de surprise et de crainte qui regarde par un trou dans un mur de briques.

Dans la série franco-ontarienne « Paris Paris », Philippe, ancien professeur de français en pleine crise de la quarantaine, parvient à quitter Paris, Ontario, pour rejoindre Paris, en France, à la faveur d’une étonnante découverte dans son sous-sol.

Photo : Unis TV

Un quadragénaire un brin névrosé, une famille francophone désabusée à Paris (Ontario), une troupe théâtrale passionnée à Paris (France), le tout saupoudré d’un soupçon de comédie et de fantaisie. C’est la recette de Paris Paris, série franco-ontarienne diffusée dès le 4 janvier sur Unis TV.

Avec légèreté et humour, la série aborde des sujets aussi sérieux que la place du français dans une communauté francophone en milieu minoritaire, l’étiolement du couple usé par le temps, la dépression et la crise de la quarantaine.

Co-scénariste et réalisateur de la série, Dominic Desjardins confie qu’il y a beaucoup de moi là-dedans, puis beaucoup de ma conjointe, Rayne Zukerman, qui a coécrit la série avec moi.

On voulait mettre beaucoup de scènes de notre vie et que ce soit vraiment authentique, poursuit le Québécois d’origine et Franco-ontarien d’adoption. Des situations puisées dans notre vie [...] dans lesquelles les gens se reconnaissent.

Interprété par Benoit Mauffette, le personnage principal, Philippe, perd son emploi de professeur de français à Paris, en Ontario. Une situation qui, à son grand désespoir, ne semble gêner personne d’autre que lui.

Il y a eu des coupures au gouvernement ontarien dans les programmes en français. Je ne sais pas d'où ils se sont inspirés pour écrire cette histoire, ironise l’acteur.

Au cœur de sa crise existentielle, son personnage s’interroge sur son parcours et sa vie, consent à consulter un thérapeuthe, se replonge dans les classiques de la littérature française. Jusqu’au jour où, en voulant réparer sa fournaise dans son sous-sol, il découvre par accident un étrange passage secret qui le mène de Paris, Ontario, à Paris, en France.

Midlife in Paris

Une famille composée d'une femme, d'un homme et d'un jeune garçon assis à une table en train de manger un repas.

En plus de la crise de la quarantaine, l’engagement au sein du couple et de la famille est également au cœur de la série « Paris Paris ».

Photo : Unis TV

Dans le film Midnight in Paris de Woody Allen, le personnage principal savourait le pouvoir de voyager dans le temps pour retrouver un nouveau souffle. Dans Paris Paris, ce sont les allers-retours géographiques entre les deux villes qui sont sujettes à plusieurs situations comiques et servent de fil conducteur à l'intrigue et à la quête identitaire de Philippe.

Dominic Desjardins dit avoir voulu explorer dans la série l’isolement qui peut parfois se créer lorsque l’on se sent déconnecté de son entourage.

Plusieurs personnes qui tiennent des affiches lors d'une manifestation.

Autre sujet exploré dans la série « Paris Paris » : la place du français dans une communauté francophone en situation minoritaire.

Photo : Unis TV

Quant à la situation des francophones en milieu minoritaire, Dominic Desjardins se défend de livrer avec Paris Paris un statement politique. C’est à travers une approche vécue d’une façon personnelle que la série ancre son propos, soutient le réalisateur.

Comment je le vis moi, comment je vis ma relation avec mon fils, [mon] rapport au français, ma relation avec ma communauté, les francophones invisibles à Toronto, etc., énumère Dominic Desjardins. Autant de perspectives qui se retrouvent dans les situations dépeintes au fil des épisodes.

Une femme et un homme assis sur la scène d'une salle de spectacle.

Interprété par Benoit Mauffette, le personnage principal emprunte un tunnel qui le mène directement de Paris, en Ontario, sous une scène de théâtre à Paris, en France.

Photo : Unis TV

La série est aussi un hommage à la littérature française, chaque épisode portant le titre d’un classique de Baudelaire, Balzac, Colette, Flaubert, Proust, Racine ou encore Zola.

Produite par Zazie Films Inc., la série de 13 épisodes de 24 minutes compte parmi sa distribution Benoit Mauffette, Maxim Roy, Rossif Sutherland, Jeanne Guittet, Balzac Zukerman-Desjardins, Hugues Boucher, et la participation spéciale d’Yves Jacques. La musique originale est signée Antoine Gratton.

Avec les informations de Kevin Sweet

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !