•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les animaux de compagnie toujours aussi populaires en 2021

Un canard dans un enclos.

Wallace le canard a fait partie d'une vidéo de promotion publiée sur les médias sociaux par la SPA de Windsor-Essex en 2021.

Photo : offerte par Windsor/Essex County Humane Society

Radio-Canada

Beaucoup de gens pensaient que les tendances d'adoption et d'accueil d'animaux de compagnie de 2020 ralentiraient l'année suivante. Mais Melanie Coulter, directrice générale de la Société protectrice des animaux de Windsor-Essex, a déclaré que le désir d'avoir un animal de compagnie est resté fort dans la région.

Nous n'avons vu aucune sorte de regret pandémique, a-t-elle déclaré. Les gens qui ont adopté un animal de compagnie en 2020 s'en occupent toujours, selon elle.

Le fait saillant de l’année pour pour la SPA de la région reste l'adoption de 84 chiens du Texas, le plus grand transfert d'animaux auquel le refuge a participé et la première fois qu'il a fait venir par avion des animaux à adopter.

Elle a également noté qu'avec un si grand nombre d'animaux placés dans de nouveaux foyers, la société protectrice des animaux a reconnu le besoin d'un programme de bien-être afin que les propriétaires puissent comprendre comment prendre soin de leur animal.

Mme Coulter a déclaré que ce type de programme continuera à se développer en 2022.

Des centaines de lapins

L'une des tendances les plus inhabituelles de 2021 a été la quantité de lapins, de canards et de poules accueillis par le refuge, selon Mme Coulter.

Alors que les canards et les poules qui se sont retrouvés dans leur refuge ont rapidement été adoptés par des résidents de la région, les lapins n’ont pas trouvé preneur rapidement.

Nous avons eu, et d'autres refuges de l'Ontario ont eu, un afflux de lapins, a-t-elle déclaré, ajoutant que des refuges au Michigan auraient connu la même situation.

Le nombre d'adoptants de lapins est limité, et c'est donc un véritable défi que d'essayer de placer tous ces lapins.

Selon elle, cet afflux soudain de lapins reste un mystère.

Jacqueline Watson, qui vit à LaSalle, en Ontario, a déclaré qu'elle avait adopté un lapin le 28 décembre après avoir entendu parler du grand nombre de lapins dans les refuges locaux.

Un lapin gris dans une cage.

La famille de Jacqueline Watson a adopté un lapin de la SPA de Windsor-Essex en 2021.

Photo : offerte par Jacqueline Watson

[Ma fille] Amanda est tombée amoureuse dès qu'elle a vu la photo [du lapin], a déclaré Mme Watson. C'était le destin.

Une demande d’aliments accrue

Comme la demande d'animaux de compagnie est restée élevée, les besoins en nourriture et en fournitures l'ont été aussi, selon Rodger Fordham deFeeding Windsor-Essex, une banque alimentaire destinée aux animaux de compagnie.

Il affirme que la demande a doublé entre 2019 et 2021 et qu’il a distribué de la nourriture pour animaux à environ 400 personnes cette année.

Si une augmentation du nombre d’animaux de compagnie dans la région peut expliquer la hausse de clients, M. Fordham affirme que son organisation a aussi fait des efforts afin de se rendre plus visible et accessible du public.

C'est un défi [de maintenir le rythme], a déclaré M. Fordham, ajoutant que l'organisation dépend des dons.

Un animal de compagnie est un excellent soutien pour les personnes qui ont des problèmes de santé mentale, et maintenant avec la COVID, [les animaux de compagnie peuvent aider avec] les problèmes d'isolement social. Bien souvent, leur animal est le seul amour inconditionnel qu'ils reçoivent [...] et pour les enfants, c'est très important, pour les personnes âgées, c'est très important.

Avec les informations de CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !