•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19, changement climatique et réconciliation au menu de Justin Trudeau pour 2022

Chargement de l’image

Il est question de COVID-19, de changements climatiques et de réconciliation dans les vœux du Nouvel An du premier ministre Justin Trudeau, cette année (archives).

Photo : The Canadian Press / CHAD HIPOLITO

Radio-Canada

Dans ses vœux du Nouvel An, le premier ministre canadien Justin Trudeau souligne l’importance de la vaccination, l’impact grandissant des changements climatiques et l’importance de la réconciliation avec les peuples autochtones.

Face à la menace que posent les nouveaux variants, la vaccination demeure notre meilleur moyen de défense contre la COVID-19, affirme-t-il dans un communiqué diffusé vendredi.

Au cours de la prochaine année, nous agirons plus rapidement que jamais pour lutter contre la crise climatique, promet-il, rappelant « les vagues de chaleur sans précédent, les incendies de forêt et les inondations qui ont touché tant de Canadiens au cours de la dernière année ».

Évoquant les découvertes de sépultures anonymes près d’anciens pensionnats autochtones, le premier ministre souligne que cette année a été particulièrement difficile pour les peuples autochtones du Canada.

Il s’engage à poursuivre ses efforts en vue de remédier aux séquelles des pensionnats et de la tragédie nationale des femmes, des filles et des personnes 2ELGBTQQIA+ autochtones disparues et assassinées, tout en continuant de donner suite aux appels à l’action de la Commission de vérité et réconciliation du Canada et de mettre en œuvre la Loi sur la Déclaration des Nations unies sur les droits des peuples autochtones.

En nous appuyant sur les dures leçons que nous avons apprises au cours des deux dernières années, nous terminerons la lutte contre cette pandémie et rebâtirons un Canada plus fort, plus juste et plus équitable, promet-il.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !