•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le couvre-feu est entré en vigueur au Québec pour les fêtes du Nouvel An

Chargement de l’image

Depuis vendredi, les Québécois doivent demeurer dans leur domicile entre 22 h et 5 h, en vertu du couvre-feu décrété par le gouvernement Legault.

Photo : Radio-Canada / Jean-Claude Taliana

Radio-Canada

Au moment où le Québec célèbre le Nouvel An, les mesures supplémentaires annoncées jeudi par le premier ministre François Legault pour briser l’élan du variant Omicron de la COVID-19 sont en vigueur depuis 17 h vendredi.

À Montréal, une manifestation était prévue à la place Jacques-Cartier vendredi soir pour s’opposer au couvre-feu. À 22 h, il ne restait cependant presque plus personne sur le site.

Le déploiement policier était important sur la rue Sainte-Catherine, au centre-ville de Montréal. Une vingtaine de personnes ont été interpellées par les agents du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), et ils pourraient être passibles d’amendes importantes.

Chargement de l’image

Le SPVM a déployé plusieurs véhicules au centre-ville de Montréal, en prévision de l'entrée en vigueur du couvre-feu, mais seulement une vingtaine de personnes ont été interpellées par les policiers aux abords de la place Émilie-Gamelin.

Photo : Radio-Canada / Stéphane Grégoire

C’est le secteur de la restauration, frappé de plein fouet lors de la première vague, qui a ouvert le bal des interdits, avec la fermeture des salles à manger à 17 h. Les commandes à emporter et la livraison demeurent toutefois disponibles.

Le couvre-feu est entré en vigueur à 22 h dans l'ensemble du Québec. Les personnes qui se retrouvent à l'extérieur entre ce moment et 5 h, le lendemain, sont passibles d'une amende allant de 1000 $ à 6000 $.

La police se dit prête à faire respecter cette mesure. C'est ce qu'a annoncé Didier Deramond, directeur général de l’Association des directeurs de police du Québec, au cours d'une entrevue à l'émission Tout un matin, diffusée sur les ondes d'ICI Première.

Par contre, ceux qui exercent un travail dit essentiel , comme les travailleurs de la santé, notamment, ne sont pas concernés par cette mesure, mais doivent présenter une attestation de leur employeur lors d'un contrôle policier.

Certaines exceptions au couvre-feu sont aussi autorisées, y compris promener son chien dans un rayon de 1 kilomètre de son domicile, ou encore respecter une ordonnance du tribunal.

Les rassemblements intérieurs sont interdits, sauf pour les personnes vivant sous un même toit. Seules les personnes d’une même résidence peuvent se rassembler. Quant aux personnes qui vivent seules, elles peuvent visiter une autre bulle familiale. Les proches aidants ne sont pas concernés par la mesure.

Les lieux de culte sont aussi appelés à fermer leurs portes, sauf pour les funérailles, où peuvent se réunir un maximum de 25 personnes.

Fréquenter une salle de sport est maintenant interdit, mais plusieurs activités extérieures sont toujours permises.

Le gouvernement n'a pas donné de date précise pour la levée de ces mesures, pour l'instant.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !