•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le boxeur George Dixon désigné personne d’importance historique nationale

Premier athlète noir à avoir remporté un titre mondial, on lui doit plusieurs techniques innovatrices.

Une peinture murale d'un boxeur qui assène un coup de poing au visage d'un autre boxeur lors d'un combat.

Une murale à l'effigie de George Dixon, à l'endroit où se trouvait la communauté d'Africville, à Halifax, en Nouvelle-Écosse.

Photo : CBC / Jeorge Sadi

Radio-Canada

Le boxeur canadien George Dixon, premier athlète noir à avoir remporté un titre mondial dans quelque sport que ce soit, vient d’être désigné comme personne d’importance historique nationale par le gouvernement fédéral.

Dixon est né le 29 juillet 1870 dans la communauté d’Africville, à Halifax, en Nouvelle-Écosse.

Boxeur de 39 kilos (87 livres) et 161 centimètres (5 pieds, 3 pouces et demi), George Little Chocolate Dixon a détenu et défendu avec succès les titres mondiaux des poids coq et des poids plume.

Contributions majeures hors du ring

À ses succès dans le ring, il a ajouté plusieurs contributions qui sont toujours valables pour les boxeurs contemporains.

Photo sépia d'un boxeur du 19e siècle en position de combat.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le boxeur George Dixon, né à Africville en Nouvelle-Écosse, photographié vers 1894

Photo : domaine public

On attribue en effet à George Dixon l’invention du shadowboxing, une méthode d’entraînement bien connue qui consiste à simuler un combat de boxe contre un adversaire imaginaire, par exemple devant un miroir, pour développer sa technique.

Une grande partie de la carrière du Néo-Écossais s’est déroulée au Massachusetts. C’est à Boston, en février 1890, qu’il a livré un de ses combats les plus mémorables en tenant tête à l’Américain Cal McCarthy pendant 70 rounds pour le titre des poids plume. Le combat aurait duré 4 heures et 40 minutes.

L’année suivante, il l’emportait contre McCarthy par K.-O. technique après 22 rounds pour conserver le titre.

Un combat contre la discrimination

En tant qu’athlète noir, il a été exposé aux préjugés raciaux tout au long de sa vie et de sa carrière, souligne-t-on dans un communiqué de Parcs Canada annonçant la désignation de George Dixon, le 21 décembre.

Dixon a utilisé sa plateforme et sa popularité en tant que champion du monde pour créer des possibilités pour les boxeurs noirs et pour les amateurs de boxe noirs, et il a régulièrement versé ses gains remportés sur le ring à des causes visant à lutter contre la discrimination et à soutenir les communautés noires.

George Dixon est mort à New York en 1909 à l’âge de 38 ans.

Dans un courriel, Parcs Canada indique que le lieu où sera installé une plaque en son honneur sera déterminé au cours des prochains mois.

Un centre communautaire à Halifax porte déjà le nom de George Dixon.

Selon le Temple de la renommée des sports en Nouvelle-Écosse, George Dixon a été intronisé au Panthéon des sports canadiens en 1955 et, l’année suivante, au Temple de la renommée de la boxe créé par le magazine The Ring. Il a fait partie du premier groupe d'athlètes admis au Temple de la renommée de la boxe internationale en 1990.

Le processus de désignation dans le cadre du Programme national de commémoration historique de Parcs Canada repose en grande partie sur des propositions du public.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !