•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Ville d’Ottawa veut limiter la luge au parc Mooney’s Bay après le décès d’une fillette

Le parc enneigé.

Plus d'agents municipaux ont été déployés dans le parc pour informer les résidents qu'il ne s'agit pas d'un site de glissade officiel (archives).

Photo : Radio-Canada / Hugo Bélanger

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2021 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La Ville d’Ottawa effectue une « évaluation à long terme » afin de décourager la luge sur une colline du parc Mooney’s Bay, bien que l’activité y soit interdite. Une fillette de 11 ans y a perdu la vie le 27 décembre dans un accident de glisse.

Contrairement à ce qui était indiqué dans une précédente version de cet article, la jeune fille victime de cet accident avait 11 ans.

La mort de la fillette a poussé des résidents à faire pression sur la Municipalité afin de rendre la glissade plus sécuritaire, même sur les collines où elle n'est pas autorisée.

La Ville a annoncé, par voie de communiqué, avoir déployé plus d’agents municipaux dans le parc pour informer les résidents qu'il ne s'agit pas d'un site de glissade officiel.

Appel à l’action

Le conseiller municipal de River Ward, où se trouve le parc, estime qu'il n'est pas raisonnable de s'attendre à ce que les gens arrêtent de faire de la luge à cet endroit.

Riley Brockington demande un examen plus approfondi de la sécurité de la colline. Les gens font du toboggan sur la colline de Mooney's Bay depuis des décennies. Ils continueront à faire du toboggan ici, explique-t-il.

À l'hôtel de ville d'Ottawa, le conseiller Brockington masqué regarde la caméra.

Le conseiller municipal du secteur, Riley Brockington.

Photo : Radio-Canada / Stu Mills/CBC

Il souligne que des problèmes similaires sont survenus sur les collines non officielles des terres fédérales dans son quartier. Il souhaitait que ces sites soient aussi soumis à une évaluation des risques.

Les propriétaires respectifs ont la responsabilité de les rendre aussi sécuritaires que possible , ajoute M. Brockington.

Selon lui, bien que la Ville n'ait pas les ressources nécessaires pour contrôler l'utilisation de chaque colline, d'autres étapes peuvent être envisagées lors d’un examen plus complet.

Un policier dans le parc enneigé.

Un agent de la police d'Ottawa examinait le parc Mooney's Bay où une fillette a perdu la vie à la suite d'un accident de luge (archives).

Photo : Radio-Canada / Hugo Bélanger

Dès mardi, la Ville d'Ottawa avait retiré des poteaux et des panneaux sur la colline de Mooney's Bay et installé des balles de foin autour de certains objets qui ne pouvaient pas être déplacés.

La Municipalité dit avoir fait de même dans certains sites de glissade à la suite de son évaluation annuelle des 58 pentes autorisées (Nouvelle fenêtre), pendant laquelle le personnel a évalué le paysage et la signalisation entre le 1er octobre et le 20 décembre.

D'après les informations de Matthew Kupfer de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...