•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ratés de la plateforme de dépistage : 15 000 rendez-vous en surplus

Trois personnes attendent devant un centre de dépistage.

Les centres de dépistage ont été pris d'assaut le 30 décembre 2021.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Pas moins de 15 000 rendez-vous de trop ont été attribués dans l’ensemble du Québec à la suite des ratés de la plateforme informatique de prise de rendez-vous pour le dépistage de la COVID-19.

Cela a engendré une planification excédant la capacité de certains centres de dépistage pour certaines plages horaires.

Ainsi, au centre de dépistage de Trois-Rivières, environ 2000 rendez-vous avaient été pris sur les 900 plages disponibles en réalité. La même situation s'est répétée dans plusieurs centres.

Le personnel en place n'a pu répondre à une telle affluence et, par conséquent, plusieurs personnes inscrites ont dû rebrousser chemin sans avoir subi de test.

Le fort achalandage qu’a connu la plateforme mercredi explique son dysfonctionnement, a déclaré à Radio-Canada une porte-parole du ministère de la Santé et des Services sociaux.

En voyant le problème, la firme Deloitte, fournisseur technologique de la plateforme, l’a fermée temporairement afin d’y apporter les correctifs nécessaires. Ceux qui tentaient de prendre rendez-vous se heurtaient donc à un message expliquant que la page était en maintenance.

Des heures d'attente

Des gens attendent en file sur le trottoir.

Des centaines de personnes attendaient pour subir un test à la clinique de dépistage de Chauveau, le 30 décembre 2021.

Photo : Radio-Canada

Devant l’impossibilité d’obtenir un rendez-vous, des centaines de Québécois se sont rués vers les centres sans rendez-vous pour tenter de se faire dépister.

Jeudi, en milieu de matinée, des centaines de personnes faisaient la file à la clinique de dépistage de Chauveau, sur le territoire du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CISSS) de l'Est-de-l'Île-de-Montréal. De nombreuses personnes patientaient déjà avant le lever du jour.

La situation était semblable dans plusieurs autres centres sans rendez-vous.

En raison de la panne, tous les rendez-vous de dépistage ont été annulés en Mauricie et au Centre-du-Québec pour la journée de jeudi.

Afin de remédier à la situation, le Centre de santé et de services sociaux (CISSS) du Bas-Saint-Laurent a, pour sa part, annoncé que toutes ses cliniques de dépistage offriraient exceptionnellement un service sans rendez-vous. La mesure, en vigueur pour la journée de jeudi, sera révisée en fonction de l’évolution de la situation, a indiqué le CISSS.

Québec avait demandé aux centres de dépistage d’absorber les rendez-vous excédentaires s’ils en étaient capables, ou, s’ils ne l’étaient pas, de contacter les citoyens pour annuler leurs rendez-vous avant qu’ils se déplacent. On leur avait aussi demandé de remettre un test rapide aux personnes déjà en file.

La plateforme de prise de rendez-vous est de nouveau fonctionnelle depuis 9 h ce matin.

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir
Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !