•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un stationnement payant suscite la grogne des usagers du Valinouët

Un stationnement en hiver

Ce stationnement situé aux pieds des pentes du Valinouët est désormais payant, ce qui rebute les usagers de la station de ski.

Photo : Radio-Canada / Philippe L'Heureux

Radio-Canada

L’implantation d’un stationnement payant sur le site du Valinouët pose problème aux dirigeants de la station de ski puisque plusieurs usagers se plaignent de devoir débourser une vingtaine de dollars pour garer leur véhicule.

Ce stationnement est devenu payant depuis que les terrains sur lesquels il est situé ont été achetés par la firme Destination Monts-Valin auprès de la municipalité de Saint-David-de-Falardeau au coût de 97 000 $. Les promoteurs projettent d’y construire un hôtel, un restaurant et un fumoir. Ils ont aussi aménagé un stationnement sécurisé pour les usagers de la station, mais depuis le début de la saison hivernale, celui-ci est peu utilisé.

Je vous dirais que du côté des téléphones, parce qu’on en reçoit des nombreux, la première chose sur laquelle les gens chialent, c’est qu’il n’y a pas de parking, et deuxièmement, (ils disent) c’est que c’est payant maintenant si on veut aller sur le troisième, explique le directeur général du centre de ski, Alain Tremblay.

Solutions envisagées

Ainsi, des véhicules se stationnent partout, obligeant le centre de ski à improviser. L’espace au cœur du problème peut accueillir entre 200 et 250 véhicules. La direction songe à déplacer la section réservée aux glissades sur chambre à air pour augmenter le nombre de places de stationnement.

Cela nous force à penser à des solutions drastiques. On est en train de penser à délocaliser les tubes pour être capable de faire du stationnement supplémentaire, car peu importe les activités qu’on fera, si on n’a pas de stationnement, les gens vont repartir, estime Alain Tremblay.

Des parents marchent avec leurs enfants avec des chambres à air.

La section réservée aux glissades sur chambre à air pourraient être déplacée.

Photo : Radio-Canada / Philippe L'Heureux

Même s'il comprend les doléances des skieurs, le nouveau propriétaire affirme que le stationnement vient avec des coûts d’entretien comme le déneigement en hiver.

On a l’hôtel à bâtir, et avec un hôtel vient un parking. Là avec un parking, il y a des entretiens qu’on doit faire […] De nos jours, 20 $ pour un parking qui est sécurisé et 100 % sécuritaire, ça n’a pas de sens, surtout avec tout le job qu’on fait, soutient le directeur des opérations chez Destination Monts-Valin, Daniel Engels.

Vente contestée

Les dirigeants du Valinouët comprennent toujours mal pourquoi la municipalité a accepté de vendre ces terrains alors que le manque de places de stationnement était connu, selon eux.

On comprend très bien le promoteur qui a acheté le terrain et qui doit le rentabiliser. Notre problème, c’est vraiment avec la municipalité qui savait très bien qu’on manquait de stationnements et ils ont vendu quand même malgré qu’ils s’étaient engagés à ne pas le faire, pointe le directeur général de la station.

Questionné à ce sujet, le maire de Saint-David-de-Falardeau, Germain Grenon, rappelle qu’il était contre ce projet de vente. Il dit que des solutions doivent être développées dans le futur, sans préciser la forme qu’elles pourraient prendre.

M. Grenon s’était d’ailleurs opposé à la vente au moment du vote alors qu’il siégeait comme conseiller municipal. La vente des terrains a été approuvée sous le mandat de l’ancienne mairesse Catherine Morissette.

D’après des informations de Philippe L’Heureux

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !