•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’aluminium et le minerai de fer ont la cote cette année

Chargement de l’image

Des lingots d'aluminium (archives)

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

L’aluminium et le minerai de fer nord-côtiers figurent au sommet des exportations québécoises en 2021.

C’est ce que révèle le bilan du troisième trimestre compilé par l’Institut de la statistique du Québec.

L’aluminium québécois triomphe encore cette année et est le produit exporté le plus prisé de la province.

Le métal récolte une part de 9,5 % des exportations totales, tandis que le fer, qui figure au troisième rang du palmarès des exportations, constitue plus de 5 % des produits exportés en 2021.

Les alumineries de la Côte-Nord fournissent plus de 30 % de la production québécoise, alors que tout le fer du Québec part des ports de Sept-Îles et de Port-Cartier.

« On a aussi la chance d'avoir dans le nord, au niveau du Québec, du minerai de très haute qualité. »

— Une citation de  Gabriel Striganuk, coprésident de la Chambre de commerce de Sept-Îles Uashat mak Mani-Utenam

Pour le fer, ça s'explique notamment par le fait que les programmes en infrastructures qui ont été annoncés par différents pays pour faire face aux conséquences de la COVID-19 nécessitent souvent de l'acier, ajoute Gabriel Striganuk, coprésident de la Chambre de commerce de Sept-Îles Uashat mak Mani-Utenam.

Selon le coprésident, cette situation a un effet positif sur l'ensemble de la Côte-Nord, en raison notamment de l'augmentation des investissements et de la production de minerai de fer.

Chargement de l’image

Mine de fer sur la Côte-Nord (archives)

Photo : Radio-Canada / Radio-Canada

Ça veut dire plus de minerai qui passe sur le [chemin de fer] QSN&L, ça veut dire plus d'employés, ça veut dire des projets de construction, des projets pour nos entrepreneurs, nos PME d'ici, énumère-t-il.

Le coprésident de la Chambre de commerce de Sept-Îles Uashat mak Mani-Utenam indique que les astres étaient alignés en faveur du marché minier cette année.

À son avis, les conditions économiques favorables et le prix de l'aluminium qui est au sommet profitent à l'aluminerie Alouette.

Et pour l'avenir?

Le président de l'Association de l'aluminium du Canada, Jean Simard, estime que l'avenir paraît favorable au marché minier du Québec.

Selon lui, le Québec est très bien positionné dans un marché qui sera de plus en plus exigeant quant à des critères de production responsable, en plus d'une faible empreinte carbone.

Avec les informations de Lambert Gagné Coulombe

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !