•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Attendez-vous à plus de vidéos sur Instagram en 2022

L'homme est devant des écrans lors d'une présentation.

Adam Mosseri, le patron d'Instagram

Photo : Getty Images / Justin Sullivan

Radio-Canada

Dans un message de fin d’année publié sur Twitter, Adam Mosseri, le dirigeant d’Instagram, a indiqué que le réseau social comptait miser davantage sur les créateurs et créatrices de contenus, en plus de doubler le budget consacré aux vidéos en 2022.

Transparence, messagerie, création vidéo et Reels : telle est la direction que souhaite prendre Instagram dans les prochains mois, selon Adam Mosseri.

« Nous allons devoir repenser à ce qu'est Instagram, parce que le monde change rapidement et nous devons changer avec lui. »

— Une citation de  Adam Mosseri

Le dirigeant évoque notamment que le réseau social consolidera toutes les vidéos au format Reels, qui se veut un compétiteur de TikTok, le réseau social de l’heure.

Trois captures d'écran de l'application Instagram, dont deux captures d'écran montrent des vidéos affichés dans la fonctionnalité Reels.

Reels permet aux utilisateurs et utilisatrices d’Instagram de publier des vidéos sur un fond musical ou sonore.

Photo : Instagram

Instagram a par ailleurs déjà mis fin à la marque IGTV en octobre, laquelle offrait des vidéos plus longues à ses utilisateurs et utilisatrices. Maintenant, les internautes doivent passer par Reels pour regarder ces contenus.

La monétisation sera aussi au rendez-vous pour les créateurs et créatrices de contenus alors que Mosseri souhaite introduire davantage d’outils pour les aider à gagner leur vie.

Réclamé par plusieurs internautes, le flux chronologique marquera également son retour en 2022.

Une plateforme plus sûre

Adam Mosseri a mentionné dans son message sur Twitter qu'il mettait les bouchées doubles pour offrir plus de contrôles parentaux sur Instagram, notamment grâce à l’ajout de nouvelles fonctionnalités prévues en mars 2022.

Instagram et sa maison mère Meta (anciennement le groupe Facebook) sont sur la sellette depuis quelques mois en raison de sorties publiques de la lanceuse d’alerte Frances Haugen.

Une femme témoigne devant une commission au Capitole américain.

Frances Haugen a remis des milliers de documents internes de Facebook, notamment au Securities and Exchange Commission, l'autorité boursière américaine.

Photo : Getty Images / Pool

Cette dernière a dénoncé une organisation qui place les profits avant la sécurité des internautes. Elle a aussi dévoilé que l’entreprise était au fait des effets négatifs d’Instagram sur la santé mentale des adolescentes, en quête du corps idéal.

Le projet d’une version pour enfants d’Instagram a également été mis sur pause en 2021 après avoir été montré du doigt par des parents et des activistes qui s’inquiétaient de la sécurité d’une telle application.

Avec les informations de Engadget

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !