•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des restaurateurs de Winnipeg ferment leurs établissements en raison de la COVID-19

M. Gould debout dans un restaurant fermé.

Le propriétaire de The Grove pub and restaurant sur la rue Stafford, Miles Gould, affirme qu’il a pris la décision de fermer pour protéger ses employés et ses clients.

Photo : Radio-Canada / Karen Pauls

Radio-Canada

Alors que le Manitoba enregistre des bilans quotidiens record de nouveaux cas de COVID-19, certains propriétaires de restaurants à Winnipeg ont décidé de fermer leurs portes. La province a restreint cette semaine les heures où la vente d’alcool est permise.

Le propriétaire de The Grove pub and restaurant sur la rue Stafford, Miles Gould, affirme qu’il a pris la décision de fermer pour protéger ses employés et ses clients. Il s’inquiète cependant sur l’effet que ça pourrait avoir sur l’éventuelle obtention de prestations du gouvernement.

Tout le monde est inquiet et nous ne savons pas où nous tourner ou quoi faire, lance-t-il. Le gouvernement dit qu’il offre des prestations, mais il ne les a pas encore rendues disponibles.

Les restaurants peuvent rester ouverts au Manitoba. Depuis mardi matin, les règles sanitaires limitent les clients à 50 % de la capacité du lieu et un maximum de 250 et l’alcool ne peut pas être vendu après 22 heures. Ces ordonnances sanitaires sont en place au moins jusqu’au 11 janvier.

Selon le propriétaire du bar et restaurant Amsterdam Tea Room and Bar, Mark Turner, des établissements comme le sien comptent sur le revenu du temps des fêtes pour survivre aux mois de janvier, février et mars.

Il a décidé de fermer son restaurant cette semaine, après que la moitié de ses employés l’ont appelé dans l’espace de trois heures pour lui indiquer qu’ils obtenaient des tests de dépistage de la COVID-19.

Cela signifie que tout le monde serait absent au moins une semaine, ça nous a forcés à prendre cette décision, explique-t-il.

M. Turner s’attendait à ce que les autorités sanitaires ordonnent la fermeture des bars et restaurants lundi.

Selon lui, les propriétaires et les clients semblent généralement d’accord qu’il vaut mieux fermer pendant un moment. Ils sentent que ce n’est pas sécuritaire de sortir en ce moment, dit-il, en notant qu’il aurait préféré un confinement aux restrictions annoncées lundi.

Mardi, la province a enregistré 825 nouveaux cas de COVID-19, un nouveau record quotidien.

Le vice-président du regroupement national Restaurants Canada, James Rilett, indique que les établissements d’un bout à l’autre du pays sont confrontés aux mêmes défis, dont une pénurie d’employés, des restrictions sanitaires et la fatigue des propriétaires.

Il estime que 15 % des restaurants au Canada ont fermé leurs portes. Nous entendons que les propriétaires ont besoin d’une pause de santé mentale, fait valoir M. Rilett.

Il ajoute que les restaurants auront besoin d’aide gouvernementale pendant un long moment.

Nous étions toujours les premiers à fermer, et ceux qui restaient fermés le plus longtemps. Alors si nous agissons pour le bien commun, nous espérons qu’ils continueront de nous soutenir, poursuit-il.

Avec les informations de Karen Pauls

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !