•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Librairie Sélect, une épicerie pour l’âme en Beauce

Trois hommes se tiennent debout devant la librairie.

La librairie Sélect est la plus ancienne librairie de Beauce.

Photo : Radio-Canada / Eugénie Émond

La librairie Sélect est la plus ancienne de Beauce. Ouverte depuis 1973, elle met en lumière les auteurs de la région.

Gilles Genest et sa femme Andrée Paquet ont fondé la librairie Sélect à Saint-Georges. Leur fils Jean-François Genest a repris le commerce familial en 2005.

Cinq ans plus tard, il déménage la librairie du Carrefour Saint-Georges au centre-ville, sur la 1re Avenue. Une initiative qu’il n’a pas regrettée pendant la pandémie. En ayant pignon sur rue, sa boutique pouvait demeurer ouverte lorsque les centres commerciaux étaient fermés.

La situation actuelle de la librairie est beaucoup plus enviable qu’en 2005. Aujourd’hui, le commerce a le vent dans les voiles.

De l'aveu d'Harold Gilbert, un libraire, l'endroit est une véritable épicerie pour l'âme.

Un ancrage local

La librairie est proche du milieu artistique et communautaire beauceron. On collabore avec des organismes comme Alphare qui est impliqué dans l’alphabétisation des adultes et des plus jeunes, explique de son côté René Bilodeau, copropriétaire. La librairie participe aussi à plusieurs projets culturels comme les boîtes à livre ou à des camps de jour.

La section beauceronne s'étend sur trois tablettes d'une bibliothèque.

La librairie Sélect met de l'avant la littérature locale.

Photo : Radio-Canada / Eugénie Émond

Un trait distinctif de la librairie indépendante est la section beauceronne qui est bien identifiée parmi les rayons. La librairie veut faire connaître les auteurs de la région.

Il y a des auteurs qui sont dans les grandes maisons d’édition, mais beaucoup sont édités à compte d’auteur, autofinancés, affirme M. Bilodeau. On essaie de les proposer, d’être plus accommodant dans nos conditions générales et de les faire connaître. Des fois, les plus grandes chaînes ne le font pas ou oublient souvent.

Le libraire Harold Gilbert y travaille depuis 17 ans.

« Les gens viennent faire le plein de différentes choses pour meubler le temps qui passe.  »

— Une citation de  Harold Gilbert, libraire

Il n’hésite pas à conseiller les auteurs locaux, comme Nicholas Giguère, originaire de Saint-Benjamin.

M. Gilbert propose deux titres pour le découvrir. Le roman Quelqu’un qui date de 2018 et son plus récent Freak Out in a Moonage Daydream parut cet automne.

Avec les informations d’Eugénie Émond à l’émission Première heure.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !