•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jimmy Larouche rend hommage à Jean-Marc Vallée

Jimmy Larouche en entrevue dans un décor hivernal.

L'Almatois Jimmy Larouche coanime et réalise la série Chasseurs d'étoiles sur ICI Explora.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Jimmy Larouche conserve un précieux souvenir de sa rencontre avec Jean-Marc Vallée, mort subitement le soir du 25 décembre. Comme plusieurs artistes qui lui ont rendu hommage au cours des derniers jours, le réalisateur almatois parle du cinéaste comme d’un modèle.

Lorsqu’il a appris le décès de Jean-Marc Vallée, Jimmy Larouche a d’abord été surpris.

Ça a été comme un choc, puis je suis devenu très émotif. C’était un modèle, une inspiration. [Son décès] ça surprend et ça fait mal, a-t-il confié en entrevue à l’émission C’est jamais pareil. C’était tellement, mais tellement quelqu’un de bien.

Celui qui réalise la série Chasseurs d'étoiles décrit Jean-Marc Vallée comme un excellent conteur qui savait mettre en valeur un récit. C.R.A.Z.Y. demeure, selon Jimmy Larouche, le plus grand film de Jean-Marc Vallée. Pour lui, c'est un long métrage sans faille, un chef-d'œuvre absolu.

C’est un grand réalisateur. Il maîtrise la forme cinématographique. Il était capable de faire du cinéma d’auteur et de le rendre accessible à tout le monde et ce n’est pas donné à tous les réalisateurs.

« Je le respectais énormément! »

— Une citation de  Jimmy Larouche, cinéaste

Première rencontre

Jean-Marc Vallée était présent à la sortie du long-métrage Antoine et Marie, réalisé par Jimmy Larouche. Son amie, Martine Francke, comédienne dans ce film, l’avait invité. Intimidé par sa présence, le réalisateur almatois n’avait pas osé aller le rencontrer avant la projection.

Mais il est venu au party après et un ami commun, Christian, me l’a présenté. Il était humble et à l’écoute. Lui voulait m’écouter moi, mais moi, je voulais plus l’écouter. Il me disait que c’était ma soirée. Alors je lui ai dit : "Si c’est ma soirée, c’est moi qui décide et on parle de tes films", se remémore Jimmy Larouche.

Jean-Marc Vallée venait tout juste de sortir Dallas Buyers Club.

Tu te rends compte qu’on fait face aux mêmes défis. On a toujours besoin d’argent et on travaille avec des personnalités fortes. C’est exigeant, conclut Jimmy Larouche.

Selon une entrevue de Julie Bergeron

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !