•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le temps froid force l’annulation de plus de vols au Canada que la COVID-19

Un avion d'Air Canada décolle de l'aéroport international de Vancouver à Richmond, en Colombie-Britannique.

Du côté d'Air Canada, ce sont 4% des vols qui ont été annulés.(archives).

Photo : La Presse canadienne / JONATHAN HAYWARD

La Presse canadienne

Comme ailleurs dans le monde, les voyageurs canadiens ont dû composer avec des retards et des annulations de vols ces derniers jours. Toutefois, contrairement à ce qui se passe aux États-Unis et en Europe, la cause principale de ces annulations ne serait pas la COVID-19, mais bien le temps froid.

Le temps froid et les quantités de neige importantes tombées dans l'ouest du pays auraient notamment empêché plusieurs avions de décoller.

C'est ce qu'ont affirmé les principaux transporteurs aériens canadiens, qui ont annulé des centaines de vols entre le 22 et le 26 décembre.

Selon l'entreprise spécialisée en données aériennes Cirium, Flair Airlines a annulé 9 % de ses vols prévus pour cette période, tandis que WestJet a cloué au sol 7 % de ses départs à l'horaire.

Du côté d'Air Canada, ce sont 4 % des vols qui ont été annulés.

La période des Fêtes a aussi entraîné son lot d'annulations chez les transporteurs américains.

Delta Air Lines et United Airlines n'ont pas pu faire décoller certains appareils en raison d'un manque de personnel lié à la propagation rapide du variant Omicron.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !