•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le cinéaste Jean-Marc Vallée n’est plus

Le réalisateur Jean-Marc Vallée en entrevue à l'émission Plein écran en 2018.

Le réalisateur Jean-Marc Vallée en entrevue à l'émission « Plein écran » en 2018.

Photo : Radio-Canada / Mathieu Dumontier

Le réalisateur québécois Jean-Marc Vallée, à qui on doit les films C.R.A.Z.Y. et Dallas Buyers Club, est décédé subitement à l'âge de 58 ans.

Radio-Canada a confirmé la nouvelle, d'abord rapportée par des médias américains, auprès de son fils Émile dans la nuit de dimanche à lundi. Selon le fils de M. Vallée, le cinéaste est mort le soir de Noël.

Il aurait subi un malaise dans un chalet situé à Berthier-sur-Mer, dans Chaudière-Appalaches, selon nos informations.

L'annonce de ce décès laisse le milieu artistique sous le choc. C’est une grande perte, sa carrière était loin d’être terminée. Il avait de belles surprises qui s’en venaient, c'est sûr, a réagi l'acteur Michel Côté lundi au micro de Tout un matin.

Le réalisateur québécois a reçu le prix Emmy de la meilleure réalisation pour une minisérie en 2017.

Le réalisateur québécois avait remporté le prix Emmy de la meilleure réalisation pour la série «Big Little Lies» en 2017.

Photo : Getty Images / Kevin Winter

Né à Montréal le 9 mars 1963, Jean-Marc Vallée a étudié le cinéma à l'Université de Montréal. Il a réalisé son premier long métrage, intitulé Liste noire, en 1995. Ce film a été un succès à la fois commercial et critique : c'est le film québécois qui a enregistré les meilleures recettes en salle cette année-là, et il a aussi récolté neuf nominations aux prix Génie.

Jean-Marc Vallée a fait ses premiers pas à Hollywood trois ans plus tard avec Los Locos, puis avec Loser Lover l'année suivante.

Jean-Marc Vallée, souriant, avec des passants à New York en arrière-plan.

Le réalisateur québécois Jean-Marc Vallée en entrevue à l'émission «La vie d'artiste» en 1998, lors d'un tournage à New York.

Photo : Radio-Canada

C'est en 2005 que M. Vallée a effectué un retour fracassant dans l'arène des longs métrages québécois avec C.R.A.Z.Y.

Ce film, qui raconte les épreuves d'un adolescent homosexuel durant la Révolution tranquille au Québec, a raflé 10 prix Génie et 13 prix Jutra – aujourd'hui appelés prix Iris –, en plus d'être couronné meilleur long métrage canadien au Festival international du film de Toronto.

C.R.A.Z.Y. a également récolté une nomination aux Oscars dans la catégorie du meilleur film en langue étrangère.

Marc-André Grondin jouait un jeune homosexuel dans le film C.R.A.Z.Y. de Jean-Marc Vallée, sorti en 2005.

Une scène du film «C.R.A.Z.Y.» où le personnage de Zachary, joué par Marc-André Grondin, fait sa sortie du placard.

Photo : Cirrus Communications, CRAZY Films

À la conquête d'Hollywood

En 2009, Jean-Marc Vallée renoue avec l'industrie au sud de la frontière en réalisant The Young Victoria.

En 2011, il signe Café de Flore, puis Dallas Buyers Club deux ans plus tard, en 2013. C'est le premier film réalisé par un Québécois à être en nomination pour l'Oscar du meilleur film.

Si cette haute distinction échappe au réalisateur, Matthew McConaughey et Jared Leto sont néanmoins sacrés meilleur acteur et meilleur acteur dans un second rôle pour leurs performances respectives dans ce film.

L'année suivante, Jean-Marc Vallée réalise Wild, et la performance des deux vedettes du film – Reese Witherspoon et Laura Dern dans ce cas-ci – retient une fois de plus l'attention de l'Académie. Toutefois, les deux femmes ne remportent pas les honneurs.

« Je les aime [les acteurs] et je pense qu’ils sentent que j’ai un respect pour ce qu’ils font [...]. Ils explorent, ils cherchent, et je suis pareil comme eux. On s’entend bien, mettons. »

— Une citation de  Jean-Marc Vallée en entrevue à l'émission Le 21e en 2016

Le cinéaste poursuit ensuite sur cette lancée de longs métrages hollywoodiens en réalisant Demolition, qui met en vedette Jake Gyllenhaal et Naomi Watts, en 2015.

Jean-Marc Vallée s'est également démarqué au petit écran en dirigeant les séries de HBO Big Little Lies en 2017 et Sharp Objects en 2018, qui comptent parmi leur distribution les renommées Nicole Kidman et Amy Adams.

Big Little Lies a d'ailleurs remporté huit prix Emmy, dont celui de la meilleure réalisation pour une minisérie et celui de la meilleure minisérie.

L'actrice Laura Dern, le réalisateur Jean-Marc Vallée et l'actrice Nicole Kidman avec leurs trophées lors de la cérémonie des Golden Globes.

Jean-Marc Vallée en compagnie des actrices Laura Dern et Nicole Kidman.

Photo : Getty Images / AFP/Frederic J. Brown

Le réalisateur travaillait à l'adaptation du livre autobiographique de Zack McDermott, Gorilla and the Bird, pour le petit écran. Il planchait également sur un film qui devait raconter la relation entre le Beatle John Lennon et Yoko Ono.

Jean-Marc Vallée laisse dans le deuil ses fils Émile et Alex.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !