•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La cycliste sherbrookoise Magdeleine Vallières-Mill se joint à une équipe professionnelle

Vêtue de ses vêtements de cyclisme, Magdeleine Vallières-Mill prend la pose.

La cycliste Magdeleine Vallières-Mill a dû se remettre d'une commotion cérébrale.

Photo : Facebook / Magdeleine Vallieres

Radio-Canada

Un défi de taille attend la cycliste Magdeleine Vallières-Mill. La Sherbrookoise a été sélectionnée par l'équipe professionnelle américaine Tibco-Silicon Valley Bank et évoluera sur le circuit international l'an prochain.

Pour la jeune femme de 20 ans, joindre ce groupe de 14 membres est un rêve devenu réalité.

Depuis que j'ai commencé le vélo, je rêve d'être dans une équipe professionnelle, donc c'est sûr que je suis encore sur un nuage. On a eu quelques rencontres d'équipe et, chaque fois, j'ai eu de la difficulté à réaliser que c'était vrai. Mon rêve qui se réalise, a-t-elle témoigné.

C'est la cycliste elle-même qui a approché Tibco-Silicon Valley Bank dans le dessein d'intégrer le groupe il y a de cela quelques mois. Ce sont donc ses propres démarches qui lui ont permis de réaliser cet exploit.

Ils m'ont répondu, puis m'ont demandé si j'étais disponible pour un appel. Ça a vraiment cliqué quand on a parlé au téléphone. Après, je me suis super bien entendu avec la directrice de l'équipe. Ils ont regardé mes résultats, mon cheminement, puis m'ont sélectionnée.

En se joignant à cette équipe, Magdeleine Vallières-Mill a d'ailleurs dû déménager de l'autre côté de l'Atlantique, en Espagne, pour s'entraîner de manière optimale.

Ça va super bien, j'ai une très belle place. J'ai choisi la ville de Gérone pour m'installer et les routes sont magnifiques. Je suis vraiment contente, raconte celle qui a déjà pu admirer à vélo les paysages époustouflants de Gérone.

Être recrutée par une équipe de ce calibre est une étape importante dans la carrière de la jeune femme.

Ça ouvre les portes à de plus grosses compétitions. L'année dernière, j'étais dans une équipe continentale, et maintenant je suis dans une équipe internationale. Cela donne accès aux courses de calibre mondial, et l'équipe est invitée aux plus grosses courses, a-t-elle fait savoir.

« Ça va me permettre de participer aux courses que je rêve de faire depuis que je suis toute jeune. »

— Une citation de  Magdeleine Vallières-Mill, cycliste

En vue de la prochaine saison, la Sherbrookoise reste les deux pieds sur Terre et n'entretient pas de trop grandes ambitions.

Mon objectif, c'est vraiment d'apprendre et de prendre de l'expérience. Mes coéquipières ont beaucoup plus d'expérience que moi, donc je veux apprendre d'elles et m'améliorer.

Notamment, l'Américaine Lauren Stephens, championne nationale aux États-Unis, fait partie du groupe.

« Pouvoir dire que c'est ma coéquipière, c'est assez incroyable. Il y a plusieurs filles que je suis depuis plusieurs années dans l'équipe »

— Une citation de  Magdeleine Vallières-Mill, cycliste

Une athlète de caractère

Magdeleine Vallières-Mill a récemment subi trois commotions cérébrales, qui l'ont privée d'entraînement pendant de longues périodes. Elle est revenue de loin pour intégrer sa nouvelle équipe.

J'ai parlé à plusieurs médecins. Ayant pris le temps de récupérer à 100 % et de faire beaucoup de musculation, ils m'ont dit que je n'avais pas de risque élevé de ravoir une commotion. Je ne suis pas trop inquiète.

La cycliste prendra maintenant part au camp d'entraînement de l'équipe Tibco-Silicon Valley Bank du 1er au 15 février, à Calpe, en Espagne.

« Ça va être super de rencontrer les filles de mon équipe ! »

— Une citation de  Magdeleine Vallières-Mill, cycliste

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !