•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

171 tonnes de matières organiques détournées de l’enfouissement dans la MRC Abitibi

Le centre de compostage de la MRC Abitibi sous forme de garage.

Le centre de compostage de la MRC Abitibi est situé à Landrienne, à une dizaine de kilomètres d'Amos.

Photo : Radio-Canada / Martin Guindon

Des municipalités de la MRC Abitibi ont détourné 171 tonnes de matières organiques de l’enfouissement en 2021, soit 21 tonnes de plus qu’en 2020.

Il s’agit des municipalités de La Corne, Landrienne, Saint-Félix-de-Dalquier et Saint-Marc-de-Figuery. Elles sont réunies au sein d’une entente intermunicipale pour la collecte et la transformation en compost des matières organiques. Le service a été implanté en janvier 2020.

Au cours de la dernière année, ce sont en moyenne 49 kilos de matières compostables par habitant qui ont ainsi été récupérés.

C’est certain que pour nous, c'est un bilan positif pour une deuxième année. Je pense qu’on a encore du travail à faire auprès de la population afin de nous assurer que les gens compostent. C’est pour ça qu’on a intensifié beaucoup l’information et la sensibilisation des gens cet automne. On sait par contre qu’on est en milieu rural, donc très souvent, il y a des gens qui font leur propre compost à la maison, affirme Guy Baril, maire de Landrienne, où le centre de compostage a été aménagé.

Composteurs thermophiles.

Les matières organiques de la MRC Abitibi sont transformées en compost dans des composteurs thermophiles.

Photo : Radio-Canada / Martin Guindon

Ajout de Barraute

L’année 2021 marque aussi l’ajout depuis octobre des matières organiques provenant de Barraute à celles des quatre municipalités partenaires dans ce projet. D’ailleurs, la présence de ce nouveau partenaire peut expliquer une partie de la hausse des tonnes récupérées.

Ils amènent de la matière, donc ça vient contribuer. Et pour eux aussi, c'est quand même plus facilitant. La distance entre Landrienne et Barraute est moindre que s’ils étaient obligés d’aller à Amos. Et pour nous, ça fait un partenaire de plus. Ça vient nous aider, ça fait en sorte qu’on travaille avec une cinquième municipalité, pour vraiment faire en sorte d’améliorer la situation au niveau du compostage dans la MRC Abitibi, fait valoir Guy Baril.

Distribuer le compost

Le compost produit par les cinq municipalités pourrait être distribué au cours de l’année 2022.

Il faut comprendre qu’on aura à le tamiser, le compost. Parce qu’il y a des fois des gens qui mettent des impuretés, des sacs de plastique ou autres, dans les matières organiques. On essaie de filtrer, mais il passe toujours des choses. C’est pour ça qu’on est en train de s’organiser, de s’équiper pour être capable de tamiser. Ensuite, on pourra le distribuer, croit Guy Baril.

Rappelons que les autres municipalités de la MRC Abitibi se sont dotées d'une plateforme de compostage opérée à Amos.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !