•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une collectionneuse de Memramcook a déniché 400 crèches de Noël de partout dans le monde

Plusieurs étagères vitrées remplies de crèches de Noël provenant de nombreuses parties du monde.

Les gens peuvent admirer la collection d'Annette Blanchette à la chapelle Notre-Dame-d'Acadie.

Photo : Radio-Canada / Jérémie Tessier-Vigneault

Radio-Canada

Annette Blanchette, une dame de 90 ans originaire de Memramcook au Nouveau-Brunswick, a amassé au fil de sa vie des crèches de Noël d’un peu partout dans le monde.

Un texte de Jérémie Tessier-Vigneault

C’est imprégné en nous. C’est spécial. Je ne pourrais pas me voir à Noël sans mettre ma crèche, confie Mme Blanchette.

Sa collection de plus de 400 crèches est maintenant conservée à la chapelle Notre-Dame-d'Acadie, sur le campus de l’Université de Moncton.

Une crèche en cire d'abeille faite au Nouveau-Brunswick.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Une crèche en cire d'abeille faite au Nouveau-Brunswick.

Photo : Radio-Canada / Jérémie Tessier-Vigneault

Des crèches d’un peu partout dans le monde

C’est lors d’un voyage au Mexique en 1970 qu'Annette Blanchette a acheté la première crèche de son importante collection.

Elle avait été fascinée de voir les personnages bibliques perçus sous d’autres coutumes.

Et là, je vois la Sainte Vierge et Saint Joseph avec le poncho et le sombrero. C’était vraiment différent de ce que j’étais habitué à voir dans nos crèches, et ça m’a vraiment fasciné. On a fait plusieurs voyages et dans chaque pays qu’on a visité on en voyait toujours des différentes, se remémore-t-elle.

Une crèche de Bolivie.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Une crèche de Bolivie.

Photo : Radio-Canada / Jérémie Tessier-Vigneault

Depuis, sa collection n’a cessé de grandir.

On y retrouve des pièces de toutes sortes et pour tous les goûts.

Une crèche de l'Alaska faite en lave de volcan.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Une crèche de l'Alaska faite en lave de volcan.

Photo : Radio-Canada / Jérémie Tessier-Vigneault

Au total, 70 pays sont représentés dans sa collection.

D’Haïti aux Philippines, jusqu’à Terre-Neuve, Mme Blanchette achetait une crèche partout où elle se rendait.

Une crèche des Philippines.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Une crèche des Philippines.

Photo : Radio-Canada / Jérémie Tessier-Vigneault

Ses amis lui ont aussi rapporté de leurs voyages des pièces pour agrandir sa collection.

Annette Blanchette a une anecdote et une histoire à raconter pour chacune des crèches de sa collection.

Une femme de 90 ans les mains jointes, assises près d'une crèche de Noël entourée de lumières.

Annette Blanchette.

Photo : Radio-Canada

Même si elle dit que sa mémoire lui fait parfois défaut, Mme Blanchette revit les souvenirs, les voyages et les aventures au travers des crèches qu’elle a accumulées.

Ouverture sur le monde

Annette Blanchette explique que sa collection de crèches a ouvert son entourage et ses amis de l’église sur les autres cultures et coutumes de Noël.

« Il y avait plusieurs visiteurs qui venaient même à la maison et ils disaient: nous autres, on a toujours vu le petit Jésus avec les cheveux blonds.  »

— Une citation de  Annette Blanchette

Le fait de voir Jésus et la vierge Marie avec une couleur de peau et des vêtements différents est venu briser certaines barrières culturelles.

Une crèche en bois sculpté du Kenya.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Une crèche en bois sculpté du Kenya.

Photo : Radio-Canada / Jérémie Tessier-Vigneault

Ils trouvaient ça vraiment intéressant de voir que les personnages étaient vraiment figuratifs de ce pays-là, explique la Néo-Brunswickoise.

Des gens d’un peu partout sont venus voir les crèches d’Annette Blanchette, tous étaient curieux d’observer comment les autres pays fêtaient Noël.

Pour elle, c’est une manière de comprendre les traditions d’ici et d’ailleurs.

Une crèche de l'ancienne Tchécoslovaquie.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Une crèche provenant de l'ancienne Tchécoslovaquie.

Photo : Radio-Canada / Jérémie Tessier-Vigneault

Depuis qu’elle a déménagé de sa maison à Memramcook pour s’établir à Dieppe, Annette Blanchette a fait don de ses crèches à la chapelle Notre-Dame d’Acadie.

Les visiteurs peuvent aller visiter son impressionnante collection.

Une crèche de Terre-Neuve en verre taillé.

Une crèche de Terre-Neuve en verre taillé.

Photo : Radio-Canada / Jérémie Tessier-Vigneault

Il est possible d’y retrouver des pièces en papier de riz, en aluminium, en cire d’abeille, et même en os de poisson.

Elle mentionne que de nombreux artistes locaux, notamment autochtones, sont représentés dans la riche collection.

En plus de donner sa collection à l’église, Mme Blanchette a laissé certaines pièces à ses enfants et petits-enfants, pour leur léguer une partie de son histoire et de la tradition de Noël.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !