•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les territoires resserrent leurs restrictions pour endiguer le variant Omicron

Chargement de l’image

Face à la menace du variant Omicron, les trois territoires ont renforcé leurs restrictions et recommandations pour les prochaines semaines.

Photo : Radio-Canada / Vincent Bonnay

Radio-Canada

Alors que les Fêtes de fin d'année s'entament, le nord du Canada est frappé de restrictions qui varient en fonction des territoires et des collectivités.

Le variant Omicron, qui est responsable de la flambée du nombre de cas d'infection dans le monde, a été détecté au Yukon et aux Territoires du Nord-Ouest, mais il faudra encore plusieurs jours aux autorités du Nunavut pour déterminer si les trois cas actifs du territoire y sont associés.

Si le port du masque est obligatoire dans les lieux publics intérieurs fermés et une preuve de vaccination avec un code QR est exigée pour accéder à certains endroits, les trois territoires ont récemment ajouté des restrictions, notamment en matière de rassemblements et de voyages.

Nunavut

La présence de cas actifs de COVID-19 dans huit communautés du Nunavut incite les autorités sanitaires à prolonger les restrictions sanitaires mises en place pour les Fêtes jusqu'au qu'au 17 janvier.

Les autorités demandent que les rassemblements du temps des Fêtes soient restreints aux seuls membres du foyer.

Dans l'ensemble du territoire :

  • les rassemblements extérieurs sont limités à cinq personnes;
  • les rassemblements publics à l'intérieur sont interdits;
  • il est permis de recevoir jusqu'à cinq visiteurs à la maison, mais seulement en cas d'urgence ou pour un service essentiel;
  • les bibliothèques, les musées, les théâtres, les cinémas, les centres de conditionnement physique, les piscines et les arénas sont fermés;
  • tous les bars sont fermés;
  • les restaurants sont ouverts, mais ne servent que des plats pour emporter;
  • tous les centres de soins personnels qui offrent des services comme la chiropratique, la massothérapie, des soins esthétiques ou capillaires sont fermés;
  • les sessions psychologiques de groupe sont interdites;
  • les résidences pour personnes âgées sont interdites aux visiteurs;
  • les parcs sont fermés;
  • les garderies ne sont ouvertes que pour les travailleurs essentiels;
  • les écoles sont fermées jusqu'au 10 janvier.
Chargement de l’image

Le gouvernement du Nunavut recommande à tous d'éviter les déplacements entre les communautés.

Photo : Radio-Canada / Matisse Harvey

Les déplacements en provenance ou à destination de Rankin Inlet sont limités aux voyages essentiels, tout comme les voyages à Iqaluit et à Pangnirtung.

Les habitants de ces deux dernières communautés et les travailleurs essentiels peuvent rentrer à la maison au retour d'un voyage. Toute personne qui n'a pas reçu trois doses de vaccin doit s'isoler pendant 14 jours à l'entrée au territoire.

Entretemps, tous les déplacements entre les communautés demeurent non recommandés.

Territoires du Nord-Ouest

La santé publique recommande aux Ténois qui rentrent d’un voyage à l’extérieur du territoire de restreindre leurs contacts, de porter un masque dans les contextes sociaux, d’éviter les activités à risque élevé et d’éviter les grands rassemblements pendant 72 heures.

Les employés du gouvernement qui rentrent d’un voyage à l’extérieur du territoire devront faire du télétravail pendant les trois premiers jours suivants leur retour. Le personnel de la santé et les enseignants sont exemptés.

Les personnes qui entrent sur le territoire par les aéroports de Yellowknife et d'Inuvik devraient avoir accès à des trousses contenant chacune cinq tests rapides. La santé publique recommande d’utiliser ces tests le jour de l'arrivée et 72 heures après.

Chargement de l’image

Les voyages ne sont pas recommandés.

Photo : Gouvernement des Territoires du Nord-Ouest

Les non-résidents ne sont pas autorisés à venir aux Territoires du Nord-Ouest, sauf en cas d’exemption de voyage.

Les rassemblements intérieurs privés sont limités à cinq visiteurs à la fois, pour un maximum de 10 personnes, seulement si les personnes ne sont pas entièrement vaccinées.

En cas de vaccination complète de tous les convives, un maximum de 25 personnes peut se réunir dans une habitation, y compris les membres du ménage.

Cinquante personnes peuvent se réunir dans un lieu extérieur, les individus de différentes bulles doivent respecter la distanciation physique.

Vingt-cinq personnes peuvent se réunir dans le cadre d’un rassemblement intérieur organisé.

À l’extérieur, la limite de rassemblement est fixée à 50 personnes. Là encore, une distance est requise entre les individus de groupes différents.

Les cas contacts d’une personne ayant la COVID-19 doivent s’isoler 10 jours, peu importe leur statut vaccinal.

Yukon

Le 31 décembre, le Yukon a annoncé la mise en place de nouvelles restrictions sanitaires à l'échelle territoriale. Les Yukonnais sont invités à s'y conformer dès maintenant, mais leur entrée en vigueur aura lieu le 7 janvier.

Dans l'ensemble du territoire :

  • Les rassemblements privés à l'intérieur sont limités à 10 personnes d'un maximum de deux foyers, ou d'un seul foyer si au moins une personne n'est pas pleinement vaccinée;
  • Les rassemblements privés à l'extérieur sont limités à 25 personnes d'un maximum de trois foyers, sans égard au statut vaccinal;
  • Les rassemblements organisés sont limités aux personnes détenant une preuve de vaccination. À l'intérieur, un maximum de 25 personnes ou 50 % de la capacité du lieu, en fonction du plus petit des deux nombres, est autorisé. À l'extérieur, 50 personnes peuvent se rassembler.
  • Dans les restaurants, bars et boîtes de nuit, il est obligatoire de détenir une preuve de vaccination pour le service aux tables et un maximum de six personnes est autorisé par table. Le service au bar est interdit, tout comme les déplacements entre les tables et la danse.
  • Les lieux de culte, les services de divertissement, les centres récréatifs et les centres de soins personnels ne peuvent accueillir que 25 personnes ou 50 % de leur capacité d'accueil, en fonction du plus petit des deux nombres. Tous les visiteurs doivent présenter une preuve de vaccination.
  • Les équipes sportives ne peuvent accueillir que 25 membres. Les parties entre équipes différentes sont interdites et les voyages à l'extérieur du territoire sont déconseillés.
  • Le nombre de clients dans un magasin ne peut dépasser 50 % de sa capacité d'accueil.
  • Les saunas et bains publics sont fermés.

Par ailleurs, le port du masque est obligatoire lors de toute activité intérieure et lors des rassemblements publics à l'extérieur où la distanciation physique n'est pas possible.

Chargement de l’image

Le Yukon compte actuellement deux cas du variant Omicron.

Photo : Radio-Canada / Claudiane Samson

La médecin hygiéniste en chef du territoire, Catherine Elliott, recommande d’éviter les déplacements entre les collectivités, y compris Whitehorse, jusqu’à nouvel ordre. Certaines Premières Nations ont adopté des règles particulières pour les voyageurs. Celles-ci peuvent être consultées sur le site Internet (Nouvelle fenêtre) (en anglais) du Conseil des Premières Nations du Yukon.

Les autorités de santé recommandent d’éviter tout voyage international non essentiel et de faire preuve d’une extrême prudence en voyageant au Canada.

Elles conseillent aux voyageurs qui arrivent au territoire de rester chez eux pendant cinq jours pour aider à endiguer la transmission du virus et de limiter au maximum leurs contacts pendant les trois premiers jours.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !