•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Retour temporaire au cours en ligne pour l’Université de la Colombie-Britannique

Des personnes dans la rue.

L'université de la Colombie-Britannique a annoncé que de nombreux cours seront donnés en ligne jusqu'au 24 janvier.

Photo : CBC/Ben Nelms

Radio-Canada

L’Université de la Colombie-Britannique (UBC) a décidé d’ignorer les recommandations de la médecin hygiéniste en chef provincial et d'offrir la majorité de ses cours en ligne jusqu’à la fin du mois de janvier.

Dans une déclaration, le président de l'université de la Colombie-Britannique, Santa Ono, indique que les campus resteront ouverts, mais que l'enseignement après le congé des Fêtes sera dispensé en ligne au moins jusqu'au 24 janvier.

Il est à noter que certains cours, notamment ceux qui ont une composante clinique, de performance ou de studio, seront donnés en personne.

Santa Ono indique que l'établissement a l'intention de permettre l'apprentissage en personne après la fin janvier. Les responsables de l'université disent vouloir au préalable surveiller la situation. Ils feront ensuite le point sur la situation au cours de la première semaine de la nouvelle année puisque cette décision laisse le temps au corps enseignant et au personnel de préparer le matériel de cours et d'autres services, selon le président de l’université.

Une mesure contraire aux recommandations de la province

Mardi pourtant, la médecin hygiéniste en chef de la province, Bonnie Henry, a envoyé une lettre à tous les établissements d'enseignement postsecondaire pour recommander fortement l'apprentissage en présentiel.

La Dre Bonnie Henry affirme que les cours postsecondaires sont sécuritaires et elle a également indiqué que la province continuera de surveiller la menace posée par le variant Omicron. Elle ajoute toutefois qu'à l'heure actuelle, les avantages de l'apprentissage en personne l'emportent sur les risques.

La Dre Bonnie Henry a également écrit que la vaccination est la méthode la plus efficace pour réduire le risque de contracter le virus sur le campus, ajoutant que la communauté postsecondaire est parmi les plus vaccinées au monde.

L’association étudiante de l'UBC soulagée

La semaine dernière, beaucoup d'étudiants ont demandé à ce que leurs examens de fin de session aient lieu en ligne. L'UBC avait alors refusé d'émettre une directive générale.

Le président de l'Alma Mater Society de l'UBC, Cole Evans, dit que la nouvelle a été bien accueillie et il croit que le fait de commencer par des cours en ligne en janvier constitue un bon équilibre.

J'espère qu'avec cela, nous serons en mesure de revenir à un enseignement complet en personne plus tard dans le trimestre [et ... que] les étudiants seront [alors] en mesure d'obtenir cette sorte d'expérience universitaire qu'ils attendent.

D'autres établissements reprennent l'enseignement en présentiel

Le Douglas College, l'Université de l'île de Vancouver et l'Institut de technologie de la Colombie-Britannique (BCIT) prévoient reprendre les cours en personne le 4 janvier, selon les déclarations faites sur leur site Internet respectif.

L'Université de Victoria, où il y a eu un grand nombre de cas du variant Omicron liés à un tournoi de rugby et à des événements sociaux hors du campus, a déclaré lundi qu'elle prévoyait maintenir l'enseignement en personne, mais qu'elle attendait plus d'informations et évaluerait la situation au fur et à mesure.

Quant à elle, l'Université du Nord de la Colombie-Britannique prévoit une mise à jour jeudi.

Avec des informations de Dominique Lévesque, Liam Britten, The Canadian Press et On the Coast

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !