•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Japon invente un écran à lécher pour imiter les saveurs des aliments

Une personne lèche un écran.

Yuki Hou, une étudiante à l'Université Meiji de Tokyo, fait une démonstration de l'écran Taste the TV.

Photo : Reuters / Kim Kyung-Hoon

Reuters

Un professeur japonais a mis au point un prototype d'écran de télévision à lécher capable d'imiter les saveurs des aliments, une nouvelle étape vers la création d'une expérience visuelle multisensorielle.

Le dispositif, appelé Taste the TV (TTTV, ou Goûte la télévision), utilise un carrousel de 10 bidons d'arômes qui se pulvérisent en combinaison pour créer le goût d'un aliment particulier. L'échantillon de saveur roule ensuite sur un film hygiénique au-dessus d'un écran de télévision plat pour que le téléspectateur ou la téléspectatrice puisse le goûter.

À l'ère de la COVID-19, ce type de technologie peut améliorer la façon dont les gens se connectent et interagissent avec le monde extérieur, selon Homei Miyashita, professeur à l'Université Meiji.

« L'objectif est de permettre aux gens de vivre l'expérience de manger dans un restaurant à l'autre bout du monde, tout en restant chez eux. »

— Une citation de  Homei Miyashita

M. Miyashita travaille avec une équipe d'une trentaine d’élèves qui a produit divers dispositifs liés à la saveur, notamment une fourchette qui permet de relever les saveurs des aliments. Il a souligné avoir construit lui-même le prototype du TTTV au cours de l'année. Selon lui, une version commerciale coûterait environ 100 000 yens (1120 $).

Un outil éducatif

Les applications potentielles comprennent l'apprentissage à distance pour la sommellerie et la cuisine, ainsi que des jeux et des questionnaires sur la dégustation.

M. Miyashita a également discuté avec des entreprises de l'utilisation de sa technologie de vaporisation pour des applications telles qu'un appareil capable de donner un goût de pizza ou de chocolat à une tranche de pain grillé.

Il espère également créer une plateforme où les goûts du monde entier pourront être téléchargés et appréciés par les internautes de partout, comme c'est le cas pour la musique.

Lors d’une démonstration aux journalistes de TTTV, une étudiante de l’Université Meiji a indiqué au dispositif qu'elle souhaitait goûter du chocolat sucré. Après quelques essais, une voix automatisée a répété la commande et des jets d'arômes ont pulvérisé un échantillon sur une feuille de plastique.

C'est un peu comme du chocolat au lait, a-t-elle dit. C'est doux comme une sauce au chocolat.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !