•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Après 7 ans de fermeture, la cathédrale de Rimouski célébrera la messe de minuit

La cathédrale Saint-Germain de Rimouski.

La cathédrale Saint-Germain de Rimouski

Photo : Radio-Canada / Julie Tremblay

Radio-Canada

Pour la première fois depuis la fermeture de la cathédrale de Rimouski en 2014, une messe de minuit aura lieu dans l'église.

Malgré la pandémie, Mgr Denis Grondin a annoncé qu'il présidera la cérémonie pour les paroissiens qui souhaitent y assister.

C’est le tout nouveau président de la fabrique de la paroisse de Saint-Germain-de-Rimouski, Jean-Paul Heppell, qui confirme cette première messe dans l'église depuis la fermeture pour des raisons de sécurité en 2014.

L'archevêque lors d'une entrevue.

Monseigneur Denis Grondin

Photo : Radio-Canada / Simon Turcotte

La décision d'aller de l'avant a été prise malgré le contexte pandémique, alors que le Bas-Saint-Laurent enregistre aujourd'hui un bilan record du nombre d'infections à la COVID-19 et du nombre de cas actifs de la maladie dans la région. Des paroisses un peu partout dans la province, mais aussi le diocèse de Québec, ont plutôt choisi d'annuler les cérémonies.

Cet article a été modifié. Il était indiqué dans une précédente version que d'autres diocèses, en plus de celui de Québec, avaient annulé les cérémonies. Plusieurs paroisses ont décidé d'annuler des messes, mais seul le diocèse de Québec a fait une annonce pour l'ensemble de son territoire.

Évidemment, les mesures sanitaires pour contrer la COVID-19 et la montée en flèche de cas du variant Omicron seront appliquées pour cette messe à la cathédrale.

Un billet avec l'espace pour écrire le nom du détenteur du laissez-passer et le numéro ainsi qu'un rappel des mesures sanitaires qui seront en vigueur pendant la messe.

Un des laissez-passer pour assister à la Messe de minuit à la cathédrale de Rimouski.

Photo : Radio-Canada / Simon Turcotte

Pour y assister, il faudra toutefois réserver en se procurant un des 250 laissez-passer. La cathédrale peut contenir normalement 1000 personnes. Il est possible de se le procurer, dans le hall de la billetterie de la salle de spectacle Desjardins-Telus, jeudi, de 12 h à 18 h, et vendredi, de 12 h à 16 h.

Un homme est à un kiosque pour donner les laissez-passer.

Des laissez-passer pour assister à la messe de minuit à la cathédrale de Rimouski sont offerts dans le hall de la salle Desjardins-Telus.

Photo : Radio-Canada / Simon Turcotte

Lors de la récupération du laissez-passer, le passeport vaccinal sera vérifié avec preuve d’identité. Au moment de la messe, d'autres mesures seront aussi en vigueur, comme l’interdiction de circuler entre les rangées et le port du masque obligatoire en tout temps.

Une cérémonie toute en musique

Ceux qui assisteront à la cérémonie pourront aussi entendre les cantiques de Noël. L'orgue, qui avait été abîmé par des vandales en mars 2021, résonnera malgré tout.

Les tuyaux de l'orgue de la cathédrale de Rimouski.

Les tuyaux de l'orgue Casavant de la cathédrale de Rimouski

Photo : Radio-Canada / Simon Turcotte

La musique de Noël sera assurée grâce à Josée April qui accompagnera la soliste Lucie Gendron, mezzo-soprano.

Des réactions divisées

Sur les médias sociaux, il est possible de lire plusieurs questionnements, des citoyens, face aux mesures sanitaires. Certains se disent déçus de voir que les salles de spectacles ferment alors que la messe est autorisée et juge irresponsable la tenue de cet événement.

Et... après Noël?

Jean-Paul Heppell mentionne que la fabrique et l’archevêché travaillent ensemble sur le dossier de la cathédrale pour tenter de le faire avancer.

Pour l'instant, ils évaluent ce qui a déjà été fait et ce qu’il reste à faire dans le but de sauver le bâtiment.

« On veut démontrer à tout le monde que l’archevêché et la fabrique font un, maintenant. Pour s’enligner sur l’année 2022 avec du positif tout autour de la table afin de débloquer le dossier de la cathédrale. »

— Une citation de  Jean-Paul Heppell, président de la fabrique Saint-Germain-de-Rimouski

Selon M. Heppell, des dessins seraient déjà sur la table et la planification du projet devrait se poursuivre d’ici mai ou juin.

Avec les informations de Lisa-Marie Bélanger

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !