•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le SPVM enquête sur son 35e homicide de l’année après la mort d’un homme de 33 ans

De véhicules de pompiers et de police sur les lieux où une victime par balle a été retrouvée.

Appelés sur les lieux vers 21 h 50, les policiers ont trouvé un homme de 33 ans inconscient et « blessé au haut du corps par plus d'un projectile d'arme à feu ».

Photo : Radio-Canada / Stéphane Grégoire

La Presse canadienne

L'homme qui a été atteint tard mercredi soir par plusieurs projectiles d'arme à feu à Montréal a succombé à ses blessures.

Le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) enquête sur le 35e homicide à survenir sur son territoire depuis le début de l'année, a confirmé jeudi matin l'agente Véronique Comtois, porte-parole du SPVM.

C'est un appel au 911, vers 21 h 50, qui a mené les services d'urgence sur l'avenue des Érables, près de la rue Sherbrooke, dans l'est de la ville.

Lorsque les policiers arrivent sur les lieux, ils localisent une victime au sol, un homme âgé de 33 ans. Il était inconscient et blessé au haut du corps par plus d'un projectile d'arme à feu, avait indiqué une autre porte-parole du SPVM, l'agente Caroline Chèvrefils.

L'homme a été transporté dans un centre hospitalier, où il a succombé à ses blessures.

Les policiers auraient un suspect en vue, mais aucune arrestation n'avait eu lieu dans les premières heures suivant l'évènement. Le mobile du crime était toujours inconnu jeudi matin.

Des témoins devaient être interrogés, avait indiqué l'agente Chèvrefils en soirée.

La scène a été protégée pour les enquêteurs ainsi que pour les techniciens en identité judiciaire. L'unité canine a été demandée en renfort sur les lieux pour la recherche d'indices.

L'enquête du SPVM se poursuit.

L'identité de la victime n'a pas encore été dévoilée.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.