•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vaccination obligatoire : « S’il faut aller là, on ira là », dit le ministre Dubé

Plan rapproché de Christian Dubé en conférence de presse.

Le ministre de la Santé du Québec, Christian Dubé, n'a pas écarté la possibilité d'adopter des mesures plus sévères envers les personnes non vaccinées.

Photo : La Presse canadienne / Graham Hughes

Radio-Canada

Même s'il est resté prudent, le ministre de la Santé du Québec, Christian Dubé, n'a pas écarté mercredi la possibilité d'adopter des mesures plus sévères envers les personnes non vaccinées en réponse à une question sur une éventuelle vaccination obligatoire. « S'il faut aller là, on ira là. »

Le ministre Dubé a ajouté que le gouvernement est capable de passer au travers sans imposer d'obligation pour le moment.

J’aimerais vous rappeler que dans les dernières semaines, les derniers mois, les Québécois qui se sont fait vacciner ont été capables de retrouver un semblant de normalité, ce qui n’est pas le cas des non-vaccinés. On a exigé le passeport vaccinal, on a fait beaucoup pour faire une grande différence entre les vaccinés et les non-vaccinés, a plaidé M. Dubé.

« Je le répète : s’il faut aller plus loin dans les interdictions aux non-vaccinés, étant donné que la situation pourrait encore se détériorer, eh bien on n’hésitera pas à le faire. »

— Une citation de  Christian Dubé, ministre de la Santé et des Services sociaux

Les non-vaccinés, restez chez vous! dit Legault

Il y a une grosse différence de risque entre les personnes qui ont deux doses et les personnes qui ont trois doses. Donc, il faut aller chercher sa troisième dose, a affirmé le premier ministre François Legault.

Actuellement, les personnes de 65 ans et plus peuvent le faire dès maintenant. Les personnes de 60 à 64 ans vont pouvoir commencer à prendre rendez-vous dès le lundi qui vient, le 27 décembre. Donc, allez-y, c’est important.

Prenant un ton solennel, M. Legault a ensuite lancé un appel aux personnes qui ne se sont pas fait vacciner jusqu’à maintenant.

« Peu importe ce que vous pouvez lire ou écouter, c’est clair que vous vous mettez beaucoup plus à risque de ne pas être vaccinés et vous mettez à risque aussi nos hôpitaux. Je vous donne juste deux chiffres : actuellement, on a moins de 10 % des adultes qui ne sont pas vaccinés, mais ils représentent 50 % des personnes hospitalisées. Si on n’avait pas les non-vaccinés, on réduirait de moitié nos hospitalisations. C’est très grave. »

— Une citation de  Le premier ministre François Legault

Peu importe la raison pourquoi vous ne voulez pas vous faire vacciner, je vous le demande : si vous ne le faites pas pour vous, faites-le pour les autres, mais restez à la maison, parce qu’il y a un plus grand risque de vous retrouver à l’hôpital, que vous veniez engorger nos hôpitaux, a-t-il insisté.

Les non-vaccinés, je vous le demande pour le Québec, pour les autres. Restez chez vous! a-t-il conclu.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !