•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

J. Roger Léveillé et Léo Robert nommés à l’Ordre du Canada

Mary Simon lit le discours du Trône.

La gouverneure générale Mary Simons a décerné l'Ordre du Canada mercredi à des personnes qui ont apporté une grande contribution à la nation (archives).

Photo : La Presse canadienne / Sean Kilpatrick

La gouverneure générale du Canada, Mary Simons, a annoncé mercredi les nominations de 135 personnes au sein de l’Ordre du Canada, dont 10 Manitobains.

J. Roger Léveillé et Léo Robert font partie des personnes nommées pour leur engagement dans la communauté franco-manitobaine.

Créé en 1967, l’Ordre du Canada rend hommage aux personnes qui ont apporté une contribution extraordinaire à la nation canadienne.

Plus de 7500 personnes ont reçu cet hommage depuis sa création.

Ces personnes sont des exemples dans leur domaine respectif sur le plan social, environnemental, scientifique, économique et culturel ou sur celui de la santé mentale, indique la gouverneure générale dans un communiqué.

Léo Robert : pour sa contribution à l’éducation francophone

Léo Robert, ancien président de la Société de la francophonie manitobaine.

L'ancien président de la Société de la francophonie manitobaine, Léo Robert (archives)

Photo : Radio-Canada

Léo Robert est nommé à l’Ordre du Canada en reconnaissance de sa détermination à préserver et à promouvoir le français au Manitoba, indique la liste des nominations de l’Ordre.

Ancien président de la Société de la francophonie manitobaine (SFM), il a représenté la SFM lors de la crise linguistique de 1983.

Il a contribué à ce que l’enseignement en français soit accessible partout au Manitoba.

Je suis très fier de pouvoir dire que tout ce que j’ai fait, que ce soit dans le monde communautaire ou de l’éducation, je l’ai toujours fait uniquement en français. Je l’ai fait pour ma communauté et pas pour les récompenses, mais si ça arrive en cours de route, c’est très apprécié, a souligné Léo Robert en entrevue au 6 à 9 mercredi matin.

Il qualifie son admission à l’Ordre du Canada de très grand honneur, équivalant à son obtention du Prix Riel.

M. Robert se dit fier de voir la communauté franco-manitobaine être encore capable de se tenir debout et de défendre ses droits

S’il pense que la nouvelle génération est moins contestataire que la sienne, il estime qu’elle est plus sereine et que la relève fera probablement beaucoup plus de chemin que nous dans certains dossiers.

Liste des nominations de Manitobains :

  • Murray Sinclair : défense des questions juridiques autochtones et réconciliation;

  • Evelyn L. Forget : lutte contre la pauvreté en tant que chercheuse en économie de la santé;

  • J. Roger Léveillé : contribution à la littérature canadienne;

  • Ovide William Mercredi : défense des droits autochtones et promotion de la non-violence;

  • Aînée Ruth Christie : contribution à l’histoire des Autochtones du Manitoba;

  • Gerald Friesen : recherche sur les groupes autochtones de l’Ouest;

  • John Morrisseau : politicien et activiste pour la Fédération métisse du Manitoba;

  • Léo Robert : promotion du français;

  • Harvey Lyon Secter : leadership dans le milieu des affaires et de la philanthropie;

  • Robert Irwin Silver : homme d’affaires et philanthrope.

J. Roger Léveillé : pour son œuvre littéraire novatrice

Un homme aux cheveux poivre et sel à l'avant-plan d'une rue commerciale.

L'écrivain franco-manitobain Roger Léveillé (archives)

Photo : Radio-Canada / Courtoisie : Roger Léveillé

L’auteur J. Roger Léveillé a été nommé pour sa contribution à la littérature canadienne et pour avoir ouvert la voie à des générations d’artistes franco-manitobains, contribuant ainsi à l’enrichissement culturel du Canada, indique la liste des nominations.

M. Léveillé a réalisé plus d’une trentaine d'œuvres littéraires et a été récompensé de plusieurs prix littéraires, dont le prix de distinction en arts de la province du Manitoba.

Parmi ses œuvres, on trouve Tombeau et Le soleil du lac qui se couche. Il a également conçu divers documents pédagogiques, telle l’Anthologie de la poésie franco-manitobaine.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !