•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La vaccination, toujours le meilleur moyen d’éviter l’hôpital

Le gouvernement du Québec le répète : la vaccination a un effet considérable sur la gravité des cas de COVID-19 et sur la possibilité d'être hospitalisé ou pas. Voici six graphiques qui donnent une idée d'ensemble de la situation.

Un homme intubé est couché sur un lit d'hôpital.

Un homme est hospitalisé après avoir contracté la COVID-19.

Photo : Associated Press

Lorsqu'on examine les nouveaux cas de COVID-19 au Québec, on remarque que le nombre de personnes vaccinées qui ont contracté le virus augmente très rapidement en ce moment.

Cela s'explique non seulement par le fait statistique selon lequel il y a désormais bien plus de personnes vaccinées que non vaccinées mais aussi par le fait que l'efficacité des vaccins pour stopper une infection par le variant Omicron est très faible.

Cette efficacité est quasi nulle pour les personnes vaccinées dans le cas du vaccin d’AstraZeneca et s'élève à moins de 40 % pour celles qui ont reçu le vaccin de Pfizer-BioNTech.

Or, plus de 80 % des nouveaux cas au Québec sont désormais attribuables au variant Omicron.

En date du 21 décembre 2021, le gouvernement du Québec estimait qu'une personne non vaccinée courait 1,69 fois plus de risques d'être infectée qu'une personne adéquatement vaccinée.

C'est un peu le même constat lorsqu'on examine les taux d'incidence des nouveaux cas, selon le statut vaccinal. Les personnes qui ne sont pas adéquatement vaccinées (une seule ou aucune dose reçue) courent à peine un peu plus de risques d'être infectées par la COVID-19 que celles qui ont reçu deux doses.

Toutefois, lorsqu'on observe les données des hospitalisations, il devient beaucoup plus clair que les personnes non vaccinées sont davantage à risque que celles qui ont reçu deux doses de vaccin.

Le taux d'efficacité des vaccins contre les symptômes graves diminue avec le variant Omicron, mais il est tout de même de l'ordre de 70 % (comparativement à 90 % pour les autres variants).

Depuis les 28 derniers jours, plus de 800 Québécois ont été hospitalisés. Environ la moitié de ces personnes n'étaient pas adéquatement vaccinées.

Il est préférable de comparer la proportion de Québécois vaccinés hospitalisés à ceux qui ne sont pas vaccinés pour avoir un portrait juste des risques.

En fait, lorsqu'on observe le taux d'hospitalisation selon le statut vaccinal, la différence est très marquée.

En date du 21 décembre 2021, le gouvernement du Québec estimait qu'une personne non vaccinée courait 13,3 fois plus de risques d'être hospitalisée qu'une personne vaccinée.

Depuis les 28 derniers jours, près de 200 Québécois ont été admis aux soins intensifs à cause de la COVID-19. Environ 60 % de ces personnes n'étaient pas vaccinées.

Encore une fois, lorsqu'on compare les taux d'incidence, on remarque que les personnes non vaccinées sont admises en plus grand nombre aux soins intensifs à cause de la COVID-19.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !