•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La C.-B. interdit l’utilisation de motoneiges dans des habitats du caribou

Un caribou avec de la neige sur le nez.

En 2003, le caribou boréal a été inscrit sur la liste des espèces menacées en vertu de la Loi sur les espèces en péril.

Photo : getty images/istockphoto / JellisV

Radio-Canada

La Colombie-Britannique restreint l'utilisation des motoneiges à certaines zones dans la région de South Peace. Un moyen selon elle de sauver le caribou, une espèce menacée. Une nouvelle qui a pris de court la Fédération provinciale des motoneigistes.

Nous avons été un peu surpris par ces fermetures, dit Donegal Wilson, la directrice générale de la Fédération des motoneigistes de la Colombie-Britannique.

Depuis mardi, la province interdit le passage des motoneiges sur environ 454 000 hectares de terres publiques en zone alpine. Ce qui équivaut à cinq fois la taille de la ville de New York.

Dans un communiqué, la province estime que cette nouvelle mesure va atténuer les impacts des loisirs motorisés d'hiver sur le rétablissement du caribou même si elle admet que les motoneiges ne constituent pas la principale menace pour le rétablissement du caribou.

Le ministère des forêts explique toutefois que l'utilisation de véhicules comme des motoneiges dans l'habitat alpin et subalpin peut perturber et déplacer les animaux, leur imposer un stress inutile et les rendre plus vulnérables aux prédateurs comme les loups et les couguars.

En 2003, le caribou boréal a été inscrit sur la liste des espèces menacées en vertu de la Loi sur les espèces en péril (Nouvelle fenêtre). La situation de l’espèce a été réexaminée et confirmée en 2014. Les espèces menacées ont des populations en déclin dans leur aire de répartition et peuvent devenir en voie de disparition, disparaître du pays ou de la planète si rien n’est fait pour les protéger. Certaines provinces et certains territoires ont également inscrit le caribou boréal sur la liste des espèces en péril en vertu de leurs propres lois. Source : Gouvernement du Canada

Ce n’est pas un plan de sauvegarde de l’habitat du caribou

Ce qui a été publié aujourd’hui n’est pas un plan de rétablissement du caribou, dit Donegal Wilson. Pour elle, c’est un plan de fermeture pour les motoneiges, car la province annonce les tenants, mais pas les aboutissants de son plan, souligne-t-elle.

À quoi cela ressemblera dans 10 ans? Est-ce que l’on va voir les coupes de bois reprendre dans ces zones qui sont fermées aux motoneigistes? Comment saurons-nous si ce plan fonctionne? Rien de tout ça n'a été mis en lumière aujourd’hui, ajoute la directrice générale de la Fédération des motoneigistes de la Colombie-Britannique.

Pour le ministère des Forest, l'objective était aussi de continuer d'autoriser aux motoneigistes de se déplacer hors des zones clés de l'habitat du caribou afin de leur permettre de poursuive cette activité récréative et même de l'améliorer.

Ce que Donegal Wilson réfute. Elle argumente en disant que la zone qui reste ouverte aux motoneigistes est dans le bas de la vallée. C’est beaucoup d’arbres et une mauvaise qualité pour les motoneiges.

D'autres voies à suivre?

Donegal Wilson affirme que le gouvernement avait d'autres choix. Entre autres, celui de suivre les recommandations du rapport du comité consultatif des motoneigistes de South Peace publié l’an dernier. Ce rapport qui, selon elle, a obtenu le soutien de toutes les communautés et des clubs de la région proposait un mode de gestion modulable.

Cela signifie que si les caribous ont besoin de changement, nous nous adapterons également pour les accommoder, explique-t-elle.

À la place, le gouvernement a mis en place des fermetures dans des zones où le caribou n’est pas présent, des zones considérées comme de futurs habitats et dont les caribous n’auront pas besoin d'ici 50 ans.

Avec des informations de Betsy Trumpener

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !