•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Hausse des cas de COVID-19 : Montréal déclare de nouveau l’état d’urgence

Valérie Plante debout devant des drapeaux de la Ville de Montréal et du Service de police de la Ville de Montréal.

La mairesse Valérie Plante avait évoqué lundi la possibilité de déclencher à nouveau l'état d'urgence à Montréal (archives).

Photo : Radio-Canada / Jérôme Labbé

La mairesse de Montréal, Valérie Plante, a annoncé que la Ville déclare de nouveau l'état d'urgence pour faire face à la montée des cas de COVID-19.

C’est un outil de plus pour assurer la continuité des services publics pendant la crise sanitaire et soutenir le réseau de la santé et les personnes vulnérables, a affirmé la mairesse.

Elle en a fait l'annonce au cours d'une conférence de presse virtuelle mardi matin. Valérie Plante a déclaré samedi avoir contracté la COVID-19 et elle s'est placée en isolement.

L’état d’urgence a été décrété pour 48 heures et devra être reconduit par le Conseil d’agglomération de Montréal, a précisé la Ville par communiqué.

Lundi déjà, la mairesse avait soulevé cette possibilité. L'état d'urgence permet de faciliter la mobilisation de ressources humaines et matérielles sans obligation de passer par des appels d’offres.

Par exemple, nous pourrons acheter du matériel de protection et de dépistage aux employés essentiels de l'agglomération, a évoqué Mme Plante.

Nous pourrons conclure toutes les ententes nécessaires pour mettre en place des sites d’hébergement d’urgence rapidement en soutien au réseau de la santé et aux organismes communautaires, a-t-elle ajouté.

La mairesse Plante et la présidente du comité exécutif, Dominique Ollivier, ont eu un entretien lundi avec le ministre délégué à la Santé et aux Services sociaux du Québec, Lionel Carmant. L'hébergement des sans-abri faisait partie des sujets abordés.

Normalement, on a toujours besoin d’environ 1550 lits. On en avait sécurisés déjà un peu plus de 1430, a indiqué Mme Ollivier en entrevue à l'émission Le 15-18, mardi. Et là, si jamais il devait y avoir des éclosions, il faudra penser à des nombres plus importants.

La possibilité d'imposer un couvre-feu n'a cependant pas été abordée avec le ministre Carmant, a précisé Mme Ollivier.

L'état d'urgence avait été décrété le 27 mars 2020 à Montréal, dans la foulée d’une demande formulée par le directeur national de santé publique du Québec, le Dr Horacio Arruda. Il s’agissait alors d’une première.

Cette mesure exceptionnelle a été levée le 23 août dernier, mais la situation épidémiologique a rapidement changé avec la propagation du variant Omicron, a souligné la mairesse Plante.

Seulement hier, Montréal a enregistré 1455 nouvelles personnes touchées par la COVID, a-t-elle rappelé mardi.

Les données les plus récentes de Santé Montréal font état de 1656 cas de plus à Montréal dans les dernières 24 heures, pour un total de 170 352 cas depuis le début de la pandémie.

Le 21 décembre, 347 éclosions étaient considérées comme actives sur l’île de Montréal, contre 274 pour le rapport hebdomadaire du 14 décembre.

En date d'hier, 166 personnes étaient hospitalisées à Montréal en lien avec la COVID-19, sur un total de 415 patients hospitalisés au Québec.

Jusqu'à présent, 4876 personnes sont décédées de la COVID-19 dans la métropole.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !