•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une année au-delà des espérances pour le tourisme dans l’Est-du-Québec

Les touristes ont été nombreux à découvrir la Côte-Nord l'été dernier en raison de la pandémie. Une jeune femme marche sur la plage de Val-Marguerite, à Sept-Îles.

Les touristes ont été nombreux à découvrir la Côte-Nord l'été dernier (archives).

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau

Alors que plusieurs secteurs de l'économie ont connu des difficultés en raison de la pandémie, l'année 2021 a été somme toute assez bonne pour l'industrie touristique. Les touristes québécois ont encore une fois été nombreux à visiter les régions de l'Est-du-Québec pendant leurs vacances estivales.

Le directeur général de Tourisme Côte-Nord, Paul Lavoie, confirme que l'appel du premier ministre à visiter les régions du Québec a eu tout un écho dans la région. Les taux d'occupation des établissements hôteliers ont été supérieurs à 2019 pendant tous les mois de l'été 2021.

Le directeur général de Tourisme Côte-Nord, Paul Lavoie.

Paul Lavoie est directeur général de Tourisme Côte-Nord (archives)

Photo : Radio-Canada / Mathieu Boudreault

« Jamais on ne se serait attendu à un pareil achalandage. Les chiffres qu'on voit là, ce sont des chiffres que peut-être je m'attendais à voir dans cinq, six, sept ans. »

— Une citation de  Paul Lavoie, directeur général, Tourisme Côte-Nord

Malgré ce fort achalandage, l'installation de stationnements de débordement dans certaines villes a permis d'accueillir tous les visiteurs. Plusieurs municipalités ont suivi l'exemple de Baie-Comeau, qui avait mis en place un tel service en 2020.

Même si l'année 2021 s'est terminée de façon assez abrupte pour les restaurateurs, les mois qui ont précédé ont permis à plusieurs d'entre eux de reprendre un semblant de vie normale. En région, l'impact de la pandémie a été moins fort que dans les grands centres, selon Claudine Roy, présidente sortante du conseil d'administration de l'Association des restaurateurs du Québec. Malgré tout, la COVID-19 aura eu raison de nombreux restaurants.

Une table vide dans un restaurant.

Les mesures sanitaires ont compliqué grandement les activités des restaurateurs en 2021 (archives).

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

« On s'est sorti la tête en dehors de l'eau. Mais selon le dernier sondage qu'on a fait, on était autour de 3500 établissements qui avaient fermé leurs portes sur environ 20 000. »

— Une citation de  Claudine Roy, présidente sortante de l'Association des restaurateurs du Québec

En plus des mesures sanitaires, l'industrie touristique a également dû composer avec la pénurie de main-d'œuvre. Résultat : de nombreux propriétaires d'entreprises touristiques ont dû mettre les bouchées doubles pour compenser le manque d'employés. Le directeur général de Tourisme Bas-Saint-Laurent, Pierre Lévesque, dit craindre que certains entrepreneurs soient surmenés.

Un homme en chemise pose devant la caméra.

Pierre Lévesque est directeur général de Tourisme Bas-Saint-Laurent (archives)

Photo : Tourisme-Bas-Saint-Laurent

« Ils vont devoir se surveiller pour garder la flamme dans leurs entreprises parce que la fatigue peut arriver... »

— Une citation de  Pierre Lévesque, directeur général, Tourisme Bas-Saint-Laurent

Selon les données de Tourisme Gaspésie, près de 500 000 personnes ont visité cette région l'été dernier. Tourisme Bas-Saint-Laurent, de son côté, ne chiffre pas le nombre de visiteurs. Par contre, tant au Bas-Saint-Laurent qu'en Gaspésie, la dernière saison estivale a été meilleure que l'année 2019, qui était, elle aussi, une année record.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !