•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Latulipe-et-Gaboury pourvoit son poste de maire

Vincent Gingras est assis dans un bureau.

Vincent Gingras, maire de Latulipe-et-Gaboury.

Photo : Gracieuseté

Vincent Gingras reprend son siège de maire pour la municipalité de Latulipe-et-Gaboury.

Il a été réélu dimanche, récoltant plus de 81 % des votes.

Son opposant, l’ancien conseiller Alain Perreault, a obtenu 20 votes sur 108, soit 18,5 % des voix.

Aux élections municipales du 7 novembre dernier, personne ne s’est présenté au poste de maire. Un nouveau processus a donc été mis en branle pour combler ce siège.

Avec l’arrivée de nouveaux membres au sein du conseil, Vincent Gingras a décidé de solliciter un deuxième mandat.

Je ne me voyais pas continuer avec la possibilité de travailler avec les gens qui étaient là avant, certaines personnes. C’est pour cela que j’avais décidé de ne pas y aller, mais avec les résultats des élections du 7 novembre, ça me donnait beaucoup plus d’intérêt à recommencer et je sentais que la population était derrière moi dans ce choix-là, explique M. Gingras.

Au cours des quatre dernières années, l’ancien conseil municipal a rencontré plusieurs embûches, alors que les membres étaient divisés sur certains enjeux touchant la municipalité. Le ministère des Affaires municipales et de l’Habitation a même donné un coup de main au conseil afin de régler les conflits qui persistaient.

Une traverse en bois dans un sentier de randonnée.

Vincent Gingras souhaite poursuivre les investissements dans les sentiers de la Pointe-aux-Roches. (archives)

Photo : Radio-Canada / Jean-Michel Cotnoir

C'est donc entouré d'une nouvelle équipe que Vincent Gingras compte développer sa municipalité.

Ce que je veux, c’est de pouvoir mener à terme les projets qui ont été bloqués dans les deux à quatre dernières années. Y aller avec un développement durable de la municipalité, s’occuper de certains bâtiments qui ont besoin d’être revampés, d’avoir un plan précis au niveau de l’entretien de nos routes. [Je veux] développer le côté plus touristique au niveau du camping du lac des Bois, continuer à maintenir les investissements dans le parc de la Pointe-aux-Roches qui est notre site signature, énumère-t-il.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !