•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

3e dose en Ontario : trop peu de rendez-vous pour répondre à la demande

Une femme portant un chapeau de Noël prépare une dose de vaccin.

Les Ontariens de 18 ans et plus peuvent maintenant prendre rendez-vous pour leur troisième dose.

Photo : La Presse canadienne / Lars Hagberg

Radio-Canada

Les 18 ans et plus en Ontario pouvaient prendre rendez-vous depuis lundi pour leur dose de rappel accélérée face au variant Omicron. L'expérience a toutefois été frustrante pour certains qui ont appris après avoir attendu en ligne qu'il n'y avait plus de place disponible.

Pour être admissible, il fallait avoir eu sa deuxième dose il y a au moins trois mois.

Le portail provincial de prise de rendez-vous (Nouvelle fenêtre) devait être ouvert aux 18 ans et plus à partir de 8 h.

Toutefois, nombre d'internautes ont pu prendre rendez-vous même durant la nuit dernière.

Zoé Rousseau de Toronto est une des chanceuses qui a pu obtenir un rendez-vous facilement. Une amie l'a informée tard dimanche soir que le portail était ouvert.

Du coup, je suis juste allée sur le portail, raconte-t-elle. J'ai pas attendu. C'était hyper rapide et j'ai trouvé un endroit près de chez moi.

L'attachée de presse de la ministre de la Santé, Christine Elliott, affirme que ce n'est pas inhabituel pour un système de réservation que l'admissibilité soit ouverte à l'avance lorsqu'un nouveau groupe devient admissible pour le vaccin contre la COVID-19.

L'attachée Alex Hilkene ajoute que ça aide à s'assurer que le système de réservation est prêt à accepter les nouvelles réservations.

À 15 h, 186 000 Ontariens avaient pris rendez-vous pour leur dose de rappel sur le portail provincial, selon le bureau de la ministre de la Santé.

Ce chiffre ne comprenait pas les réservations faites auprès des bureaux locaux de santé publique qui ont leur propre système de prise de rendez-vous, tout comme les pharmacies, notamment.

Aucune place à Ottawa

Dans bien des cas, il était impossible d'avoir une place dans un centre de vaccination de masse avant janvier, voire février.

À Ottawa, toutes les places disponibles dans les centres de vaccination s'étaient envolées avant 8 h 15 lundi, selon un tweet de Santé publique Ottawa, qui dirigeait les résidents vers les pharmacies participantes.

En effet, nombre de pharmacies dans la province offrent également la dose de rappel aux 18 ans et plus, mais là aussi, la demande est très forte. Des dizaines de personnes faisaient la file ce week-end devant une pharmacie du centre-ville de Toronto qui avait décidé d'offrir des troisièmes doses sans rendez-vous.

Christian Prémont et sa compagne, qui vivent à Centralia, au nord de London, ont essayé en se levant de prendre un rendez-vous en ligne, avec deux ordinateurs et un téléphone intelligent. Après un peu plus d'une heure d'attente, M. Prémont a finalement accédé au calendrier des rendez-vous, pour réaliser qu'il n'y en avait plus de disponibles.

Il s'est tourné vers les pharmacies, sans plus de succès. Des rendez-vous s'ajoutent après 19 h, dit-il, alors on va essayer à cette heure-là. J'espère arriver à en avoir un d'ici la fin janvier.

Je suis frustré, ajoute-t-il, parce que c'est une situation qui n'est pas nouvelle. Le gouvernement devait savoir que ça allait arriver. Je suis vraiment déçu qu'on en soit là. C'est le genre de décision qui aurait dû être prise en novembre.

Dans la région de York, la troisième dose n'est pas offerte pour l'instant. Nous comprenons la frustration des 18 ans et plus, mais nous devons nous assurer que les résidents de 50 à 70 ans puissent d'abord prendre rendez-vous, explique le bureau local de santé publique.

Le gouvernement Ford a accéléré l'administration de la dose de rappel face au très facilement transmissible variant Omicron, qui est déjà dominant en Ontario, selon les experts.

L'attachée de presse de la ministre Elliott indique que la province vise à vacciner 200 000 à 300 000 personnes par jour. Alors que nous continuons à accroître la capacité, les bureaux locaux de santé publique cherchent continuellement à ajouter des rendez-vous dans le portail de réservation, dit Alex Hilkene.

Nous incitons également les Ontariens à vérifier régulièrement s'il y a de la disponibilité dans les pharmacies, chez les fournisseurs de soins primaires ou lors de cliniques sans rendez-vous, ajoute-t-elle.

Le nombre de nouveaux cas de COVID-19 a bondi à 4177 dans la province dimanche. Lundi, l'Ontario recensait 3784 nouveaux cas.

Avec des renseignements fournis par Stella Dupuy et CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !